Ces aliments qui renforcent le système immunitaire : 4 mythes passés à la loupe

Notre système immunitaire nous protège des infections que peuvent provoquer les virus, bactéries, champignons et autres parasites. Mais il existe des facteurs censés améliorer nos défenses immunitaires, comme par exemple faire le plein de vitamine C. Mais est-ce vraiment efficace pour éviter le petit rhume traditionnel de l’hiver ?

Nous avons passé en revue pour vous 4 des grands mythes à ce sujet :

médicaments

Mythe 1 : “ La vitamine C vous protège du rhume ”

Un apport suffisant en vitamine C (acide ascorbique) joue un rôle primordial pour le maintien du système immunitaire. L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) recommande un apport en vitamine C 110 mg au quotidien pour les hommes et les femmes.

Les aliments les plus riches en vitamine C sont :

  • le poivron (140 mg pour 100 g)
  • le chou de Bruxelles (110 mg pour 100 g)
  • le brocoli (95 mg pour 100 g)
  • les agrumes (50 mg pour 100 g)

Citrons et oranges

Il est assez courant de croire qu’un apport élevé en vitamine C aiderait à prévenir les maladies comme le rhume ou la grippe. Ce n’est pas pourtant pas scientifiquement prouvé. En revanche, des doses de plus de 200 mg peuvent aider à guérir plus rapidement. (1) Pour cela, il n’est cependant pas nécessaire de prendre des compléments alimentaires. Une alimentation saine et riche en fruits et légumes devrait suffir à couvrir les besoins. Mais attention : étant donné que la vitamine C est une vitamine soluble dans l’eau, évitez de laver trop longtemps vos fruits et légumes et limitez leur temps de cuisson dans l’eau.

Par ailleurs :

On a longtemps cru qu’une consommation préventive de vitamine C chez les sportifs d’endurance comme les marathoniens, favorisait la régénération et protégeait des maladies. Cette croyance a entre-temps été réfutée. On sait maintenant qu’il faut éviter de prendre des compléments avec des doses élevées de vitamine C avant une compétition.(2) Cela peut en effet avoir une action négative sur les qualités d’endurance des muscles.

Mythe 2 : “ Le lait de vache augmente la production de mucus dans la gorge ”

Beaucoup de personnes évitent de boire du lait lorsqu’elles sont enrhumées, qu’elles toussent ou qu’elles souffrent de maux de gorge. Le lait a en effet la réputation d’augmenter la production de mucus et de ralentir le processus de guérison. Mais est-ce vraiment le cas ? Encore une fois, il n’existe aucune preuve scientifique pour appuyer cette théorie.

 

Un verre de lait

Une étude australienne a été effectuée sur deux groupes : les participants du premier groupe ont reçu du lait de vache, ceux du deuxième groupe du lait de soja.(3) Une hausse significative a été remarqué sur trois facteurs chez les participants : une langue plus chargée, un plus grand besoin de déglutir et une salive plus épaisse. Toutefois, ces résultats ont été observés dans les deux groupes. Le fait est : l’excès observé dans la bouche et la gorge provient de la matière grasse de lait contenue aussi bien dans le lait de vache que de soja et que l’on prend souvent pour du “ mucus ”.

Vous voulez tout de même renoncer au lait de vache ? Nous avons rassemblé pour vous les meilleurs alternatives au lait.

Mythe 3 : “ Le miel renforce le système immunitaire ”

Une bonne tasse de thé avec du miel – c’est souvent la première chose à laquelle nous pensons quand les premiers symptômes de la toux apparaissent. Mais cet édulcorant naturel est-il vraiment efficace pour renforcer le système immunitaire et apaiser les maux de gorge ? Une étude menée en Israël a examiné les effets du miel sur les toux nocturnes et les troubles du sommeil dus à des infections des voies respiratoires supérieures sur 300 enfants (âgés de 1 à 5 ans). 200 enfant ont reçu 10 g de miel avant de dormir. Le reste du groupe a reçu de l’extrait de datte comme placebo, qui ressemble au miel de par sa texture et sa couleur.

 

miel

Selon les déclarations des parents, les symptômes de la maladies ont semblé s’atténuer grâce au miel. La fréquence de la toux et son intensité ont également diminué. Et ce n’est pas étonnant : le miel possède en effet des propriétés anti-inflammatoires, anti-bactériennes et antiseptiques. Il ne permettra pas de guérir le mal de gorge, ni de renforcer le système immunitaire mais il aidera à apaiser les symptômes.

Attention :

Il ne faut jamais donner de miel à un enfant de moins d’un an. Le miel peut en effet contenir un germe appelé „ Clostridium botulinum ” dont les spores peuvent occasionner le botulisme infantile chez les bébés. Les conséquences de cette intoxication alimentaire sont entre autres des paralysis des voies respiratoires et de la musculature de la déglutition et peuvent entraîner la mort.

Mythe 4: “ Les bactéries sont mauvaises pour la santé ”

Qui dit bactérie, dit bien bien souvent maladies ou infections. Et pourtant : notre organisme contient également des bactéries aux effets positifs. L’intestin humain abrite un nombre gigantesque (environ 1,5 kg !) de bactéries différentes. L’ensemble de ces micro-organismes s’appelle le “ microbiote intestinal ” ou flore intestinale. Ce dernier joue un rôle très important pour notre santé et influence le système immunitaire. Le microbiote intestinal a différentes fonctions : il protège l’organisme des bactéries indésirables grâce à son effet de barrière et contribue au développement du système immunitaire. Une dysbiose peut conduire à des maladies immunologiques (asthme, sclérose en plaque, arthrite rhumatoïde). 

Saviez-vous que…

…les antibiotiques peuvent avoir de graves répercussions sur la flore intestinale ? Cependant, le microbiote d’un adulte en bonne santé récupère assez rapidement après l’arrêt des médicaments.

légumes fermentés

Cela est donc vrai : votre intestin est votre système immunitaire sont étroitement relié. Comment renforcer votre microbiote par le biais de l’alimentation ? Les aliments riches en fibres (Pré- et probiotiques) ont un effet très positif sur votre flore intestinal. 

En font partie :

  • le yaourt
  • le kefir
  • le lait fermenté
  • les légumes fermentés (choucroute, kimchi)
  • kombucha
  • les légumineuses
  • les artichauts 
  • les asperges
  • les oignons

Intégrez régulièrement ces aliments à votre menu de la semaine pour faire du bien à vos intestins.

Vous voulez savoir comment renforcer votre système immunitaire ? Découvrez 7 aliments qui vont booster vos défenses immunitaires

***

NOTEZ CET ARTICLE