Fatigué·e après les repas ? 6 astuces pour booster votre énergie

fatigué après les repas

Votre ventre gargouille depuis plus d’une heure et vous attendez avec impatience l’heure du déjeuner. Mais une fois votre repas terminé, une immense fatigue s’empare de vous… Cela vous dit quelque chose ?

La fatigue post-prandiale c’est le nom savant pour désigner la somnolence qui survient après un repas. C’est un état tout à fait normal ! Dans cet article, nous examinons les causes de ce coup de pompe, les aliments qui peuvent accroître cette sensation de torpeur et les solutions pour éviter la fatigue après les repas.

Fatigué·e après avoir mangé : les questions que vous vous posez

1. Pourquoi suis-je extrêmement fatigué·e après avoir mangé ?

Après un repas, le corps va devoir travailler dur ! Pour permettre la digestion, l’afflux sanguin vers l’estomac et les intestins augmente et le cerveau est moins alimenté en oxygène. L’organisme se met alors “ en veille ” et vous ressentez une légère somnolence.

2. Quels aliments peuvent accroître la somnolence ?

Saviez-vous que de nombreux aliments contiennent du tryptophane (1) – un acide aminé qui participe au mécanisme du sommeil -, et que vous vous sentirez probablement fatigué·e après en avoir consommé ? Intégrez plutôt ces aliments au menu de votre dîner, pour une bonne nuit de repos. Mais vous devriez les éviter pour votre repas de midi :

  • Le lait
  • La viande : porc, poulet, bœuf
  • Le poisson : thon, maquereau, saumon, truite
  • Le fromage : parmesan, emmental, édam, brie, camembert
  • Les céréales : l’avoine, les produits à base de farine d’épeautre, de millet ou de blé
  • Les noix : noisettes, noix de cajou, etc.

Envie d’essayer de nouvelles recettes saines et variées ? Testez ces 5 recettes simples et rapides à préparer pour la pause déjeuner !

3. Pourquoi est-on fatigué·e après avoir mangé du sucre ?

Si votre déjeuner contient beaucoup de sucre et de glucides simples – comme dans les pâtes à base de farine blanche ou dans le pain blanc -, votre corps va libérer de grandes quantités d’insuline. Cette hormone protéique favorise l’absorption du glucose présent dans le sang. Lorsque votre corps la libère en grande quantité, votre taux de sucre sanguin va donc chuter considérablement. C’est là que votre énergie est au plus bas et que la fatigue vous gagne.

Et de quoi avez-vous envie à ce moment-là ? De sucre, bien évidemment ! Alors si vous voulez rester actif·ive et productif·ive tout au long de la journée, réduisez votre consommation de sucre. En mangeant de manière plus saine et plus équilibrée, vous vous sentirez moins fatigué·e après les repas.

4. Comment éviter d’être fatigué·e après avoir mangé ?

6 conseils pour éviter une baisse de régime après avoir mangé

1. Le petit déjeuner est la clé

Un bon petit déjeuner le matin est le meilleur moyen de démarrer la journée en beauté, mais aussi de se protéger contre d’éventuelles fringales, qui peuvent elles-aussi vous prendre beaucoup d’énergie ! Si vous mangez bien le matin, vous aurez moins faim le midi et serez donc beaucoup moins fatigué après.

2. Hydratez-vous

Vous avez un peu exagéré ce midi ? Parce que vous étiez affamé·e ? Attention : beaucoup de personnes confondent la sensation de faim avec la sensation de soif. Essayez donc de boire de l’eau régulièrement tout au long de la journée. Et pour connaître les quantités de liquides dont vous avez besoin au quotidien, utilisez notre calculateur :

3. Bougez-vous

Une petite promenade après le déjeuner peut faire des miracles. L’air frais et le mouvement vont alimenter votre cerveau en oxygène. Si vous n’avez pas la possibilité de sortir vous aérer, ouvrez la fenêtre et respirez profondément. Ou que diriez-vous de faire 20 squats ? Cela ne vous prendra que quelques minutes et activera votre circulation sanguine.

Attention ! Faire de l’exercice l’estomac vide ou sans une alimentation adéquate risque de vous épuiser physiquement et mentalement. Veillez à manger correctement, surtout si vous faites du sport !

4. Limitez votre consommation de caféine

Si vous pensez que boire 5 tasses de café va vous aider à rester éveillé·e, vous vous trompez. À dose modérée, la caféine va stimuler la production d’adrénaline et augmenter votre attention et votre concentration. Mais si vous en buvez trop, l’effet inverse va se produire.

Si vous voulez un petit coup de boost après le déjeuner, n’attendez pas trop longtemps avant de boire votre café : la caféine reste longtemps dans le sang et vous pourriez avoir des problèmes pour vous endormir le soir.

5. Faites une micro-sieste

Bien évidemment, tout le monde n’a pas la possibilité de faire un petit somme après le déjeuner. Mais de plus en plus d’entreprises mettent une salle de repos à la disposition de leurs employés. Essayez par contre de ne pas dépasser les 20 minutes de sieste, car au-delà, vous vous sentirez encore plus fatigué·e après vous être réveillé·e.

6. Mangez correctement le midi

Même si le fait de manger vous fatigue, ce n’est pas une raison pour sauter le déjeuner. Essayez plutôt de manger léger ou de petites portions qui ne vous resteront pas sur l’estomac. Vous êtes à la recherche d’idées de plats légers et digestes ?

Notre conseil :

Cette salade de quinoa au maïs, haricots rouges et orange est idéale, à préparer la veille et à emporter avec vous au bureau.

 

Nous vous recommandons également  la lecture de ces articles :

***

NOTEZ CET ARTICLE

Tina Ornezeder Tina adore écrire, manger des avocats, faire du yoga… Bref, c’est une personne curieuse d’esprit et qui aime par dessus tout découvrir de nouvelles tendances et les partager avec ses lecteurs." Consultez tous les articles de Tina Ornezeder