Matin, midi ou soir – quel est le meilleur moment pour courir ?

Woman running outdoor

Nous nous sentons parfois très décontracté en courant, léger et dynamique. Et à d’autres moments, notre style de course est lourd : chaque foulée est un dur effort. Est-ce lié au moment de la journée ? Y a t-il une heure idéale pour aller courir ? Une heure à laquelle tout est plus facile et à laquelle le corps réagit mieux à l’effort ?

Une femme qui court dans la rue

(A) Courir le matin

Avantage :

Courir le matin est le meilleur moyen de démarrer la journée.

En courant le matin, vous approvisionnez votre corps en oxygène. Votre métabolisme sera poussé à un niveau de combustion supérieur pour tout le reste de la journée.

Il est plus facile de respirer le matin, particulièrement pendant les mois d’été, en raison de la plus haute teneur en oxygène dans l’air. De plus, courir le matin semble plus facile qu’à l’heure du midi.  

Inconvénient :

Un entraînement le matin peut être plus difficile qu’à d’autres moments.

Juste après le lever, le liquide synovial est encore très visqueux, la musculature très tendue et immobile. C’est pourquoi vous ne possédez pas encore le contrôle et la dynamique de la coordination motrice nécessaire en course. il est donc fortement conseillé de pratiquer un programme d’échauffement spécial et fonctionnel avant d’aller courir le matin. Vous évitez ainsi de lutter contre la résistance de vos muscles pendant la course.

Une femme qui court dehors

Important

Renoncez aux courses par intervalles intensives le matin. À ce moment de la journée, votre corps n’est pas prêt à faire face à un tel stress et ainsi être performant. Le risque de blessures ou de surcharges est très élevé. Cela est d’ailleurs aussi valable après une longue sieste à midi. 

De plus, votre corps perd beaucoup d’eau pendant la nuit : afin de ne pas trop vous déshydrater pendant la course, vous devriez compenser la perte de liquide au préalable.

(B) Courir à midi

Avantage : 

L’heure du midi offre les meilleures conditions pour une course à haute intensité.

Votre productivité est à 100 % à l’heure du midi et votre corps n’est pas encore trop fatigué par le quotidien. Les réserves d’énergie sont – contrairement au matin – bien remplies et les charges seront ressenties par le corps comme moins intensives. Ce sont les meilleures conditions pour un entraînement intensif de course : spécialement à midi, les stimuli d’entraînement pour améliorer sa vitesse seront très bien compensés par le corps.

Inconvénient :

Une course après le repas du midi peut être très fatigante.

Selon la consistance de votre repas du midi, votre corps aura plus ou moins besoin de temps pour digérer. Afin de ne pas lutter contre des désagréments (par ex. crampes d’estomac) pendant un entraînement par intervalles intense, voici quelques directives :

  • Attendez environ 30 minutes après un repas léger avant d’aller courir.
  • Attendez entre 1,5 et 2 heures après un repas copieux avant d’aller courir.
  • Si vous avez le sentiment qu’une course après le repas ne vous fait pas du bien, faites-la avant le repas. Il se peut par contre que votre course soit fatigante car vos réserves d’énergie ne seront pas remplies.

Un homme qui se prépare à courir

Guide nutritionnel pour les coureurs :

Voulez-vous savoir ce que vous devriez manger avant, pendant et après une course ? Découvrez-le grâce au guide nutritionnel pour les coureurs.

(C) Courir le soir

Avantage :

Un run le soir permet de relâcher le stress.

Vous avez des difficultés à revenir au calme après une journée de travail intense et stressante ? Une course d’endurance détendue peut être la solution pour vous détendre. Votre corps se trouvant encore en plein soucis de performances, il n’a pas besoin d’un échauffement très complet comme le matin par exemple. De plus, une course du soir détendue aide à brûler des graisses la nuit.

Inconvénient :

Courir le soir peut conduire à l’insomnie.

Vous désirez peut-être courir le soir et effectuer un entraînement très intensif pour ainsi vraiment relâcher la pression. Il se peut alors que vous ayez du mal à vous endormir : l’activité physique apporte un regain d’énergie au corps.

Une femme qui se prépare à courir

En résumé : planifiez vos entraînements selon votre objectif personnel

Chaque moment de la journée a ses avantages et ses inconvénients pour la course et des effets d’entraînement différents. La planification de vos courses doit donc se faire en rapport avec votre objectif personnel : voulez-vous maigrir, diminuer votre niveau de stress, être plus rapide ou accumuler les kilomètres ?

  1. Un entraînement permettant de maintenir les aptitudes physiques peut être effectué à n’importe quel moment de la journée. Prêtez alors attention à son échauffement spécifique.
  2. Un entraînement par intervalles intensif afin de développer le niveau de performance se fait à l’heure du midi.
  3. Les entraînements pour récupérer et se détendre de manière générale se font le soir.

De manière générale, le moment le plus opportun pour courir est propre à chacun : il s’agit du moment auquel il vous semble le plus facile de courir. Car de nombreux facteurs jouent un rôle très important dans la planification de vos courses : vos habitudes quotidiennes, votre rythme de sommeil, votre travail, votre temps libre, la famille et l’alimentation.

***

NOTEZ CET ARTICLE

Sascha Wingenfeld Sascha, expert en santé et triathlète actif, travaille depuis plus de 10 ans comme coach et entraîneur sportif pour les coureurs de tous niveaux. “ J’aime mon travail et j’adore courir. " Consultez tous les articles de Sascha Wingenfeld »