Choisir des chaussures de running : guide complet et foire aux questions

Chaussure de running Stella

Les meilleures chaussures de running sont celles qui vous permettent d’atteindre vos objectifs sans vous blesser ! Une paire de chaussures conçue spécialement pour la course à pied est capitale. Ce guide complet vous permettra de trouver la paire de chaussures adaptée à vos besoins.

Étape 1 : connaître son type de pied

Les types de pied se divisent en 3 catégories : pied plat, pied normal, pied creux. Découvrez votre type de pied en suivant les 3 étapes suivantes : 

  1. Mouillez la plante de vos pieds à l’aide d’un récipient peu profond.
  2. Posez vos pieds à plat sur une feuille ou un support semblable. 
  3. Retirez-les et observez votre empreinte.

Chaussures de running : quel type de pied ?

N’oubliez pas de prendre une photo de votre empreinte avant qu’elle ne sèche. Comparez-la avec les descriptions ci-dessous pour déterminer votre type de pied et les chaussures de running adaptées à celui-ci : 

  • Pied plat : si l’empreinte apparaît pratiquement en entier, c’est que votre voûte plantaire est affaissée et que vous avez tendance à marcher ou à courir sur l’intérieur du pied. Selon l’intensité de cette tendance, vous devriez choisir une chaussure stable avec contrôle du mouvement.
  • Pied normal : si la moitié de l’empreinte est à peu près visible, vous aurez un appui universel. C’est le type de pied le plus courant et qui convient à la plupart des chaussures.
  • Pied creux : si vous n’apercevez que la pointe du pied et le talon, ainsi qu’une fine partie extérieure de votre pied, c’est que vous avez un pied arqué. Dans ce cas, vous aurez tendance à marcher ou à courir sur l’extérieur du pied. Optez alors pour une chaussure flexible et avec un amorti renforcé pour mieux absorber les chocs. Selon votre taille et vos besoins, vous pourrez aussi acheter séparément des semelles qui soutiennent votre talon et votre voûte plantaire.

Étape 2 : Déterminez votre type de pronation

La pronation désigne le déroulement du pied vers l’intérieur ou l’extérieur lors du contact avec le sol. Il existe trois différents types de foulée :

  • La foulée pronatrice (ou surpronatrice) a lieu lorsque le pied se tourne vers l’intérieur de manière exagérée ce qui peut conduire à un surmenage des muscles des jambes et du pied. Les pronateurs ont généralement une voûte plantaire affaissée et donc le pied plat. Choisissez une chaussure de running axée sur la stabilité et le contrôle du mouvement qui va vous aider à compenser cette rotation vers l’intérieur.
  • La foulée supinatrice a tendance à basculer vers l’extérieur au moment de la foulée. Les supinateurs ont généralement une voûte de pied très haute et devront opter pour des chaussures avec un amorti renforcé pour mieux absorber les impacts au sol.
  • La foulée normale est la plus courante et signifie que votre voûte plantaire a une forme universelle. Le mieux est ici de choisir des chaussures stables et flexibles mais qui procurent tout de même un bon maintien du pied.

Chaussures de running : quelle pronation ?

Étape 3 : Déterminez le type de surfaces

La surface de course où vous courez le plus souvent déterminera la catégorie de chaussures qui vous convient le mieux. Voici 3 grandes catégories de chaussures de running :

  • Les chaussures utilisées sur un tapis de course ou sur l’asphalte : la plus grande partie des chaussures de course proposées tombe dans cette catégorie. Elles sont faites pour être utilisées sur des surfaces dures et lisses comme sur les trottoirs, les routes ou les rues pavées.
  • Les chaussures de trail : grâce à leur grande stabilité et leur adhérence au sol elles permettent de courir sur des terrains plus ou moins accidentés. Elles proposent en plus des semelles plus rigides et une meilleure protection des orteils pour protéger vos pieds contre les cailloux ou les racines qui se trouvent sur votre chemin.
  • Les chaussures minimalistes : flexibles et très légères, elles ne procurent pratiquement aucun amorti ou soutien de pied. Si vous avez envie d’essayer ce type de chaussure, gardez à l’esprit que vos pieds et vos muscles vont avoir besoin de temps pour s’y habituer.

Chaussures de running : quelle surface ?

CARACTÉRISTIQUES DES MEILLEURES CHAUSSURES DE RUNNING

Trouver les bonnes chaussures de course peut vite devenir un vrai casse-tête. Passons en revue les caractéristiques de base d’une paire de chaussures de running pour vous aider à choisir celle qui vous convient le mieux.

Amorti de la chaussure

La plupart des débutants en running se demandent si des chaussures spécifiques au running offrent un meilleur amorti et rendent ainsi leur course plus confortable. Et bien oui ! Les chaussures de running vous garantissent plus de confort et sont bien meilleures pour votre santé. Les capacités d’amorti de la chaussure seront déterminées par la mousse utilisée dans la chaussure.

Plus de mousse, plus d’amorti ? Pas forcément. L’épaisseur de la mousse affecte l’effet amortissant mais la densité de la mousse joue un rôle également très important. Certaines personnes préfèrent courir comme sur des nuages alors que d’autres aiment ressentir le sentier sous leur pied. Le type d’amorti des chaussures est varié : 

  • Les chaussures avec le plus d’amorti ou maximalistes ont souvent des semelles intermédiaires rembourrées. Ces chaussures sont parfaites si vous désirez une sensation “peluche”. Évitez ce genre de semelles si vous voulez vous sentir connecté à votre surface de course et à votre technique de course.
  • Les chaussures avec moins d’amorti que les chaussures maximalistes sont les chaussures à amorti modéré. Elles se catégorisent entre les chaussures maximalistes et minimalistes. Ces chaussures sont adaptées pour la plupart des coureurs. Choisir cette catégorie est un bon début pour trouver des chaussures de running adaptées à vos besoins.
  • Les chaussures minimalistes sont généralement choisies par les runners d’un niveau avancé qui veulent être connectés à leur surface de course et veulent avoir une technique impeccable. Elles pèsent peu et donnent un sentiment de rapidité mais vous ressentirez la frappe du pied plus intensément.

Il existe également une catégorie de chaussures connue sous le nom de “pieds nus”. Comme leur nom l’indique, elles s’efforcent d’imiter la sensation de courir pieds nus. Essayez ces chaussures uniquement si vous avez un besoin ou une raison particulière car les risques de blessures sont plus élevés.

Le drop de la chaussure de running

Le drop d’une chaussure de running correspond à la différence entre la hauteur de la semelle sous le talon et sous l’avant-pied. Le drop influence la pose de pied au sol. 

Les chaussures de running traditionnelles ont 10mm ou plus de drop. C’est un excellent point de départ à considérer dans vos recherches. Un drop de chaussures plus bas promeut un atterrissage sur le milieu du pied plutôt que sur le talon. Commencez doucement si vous choisissez une chaussure avec un drop plus bas pour éviter le risque de blessures.

Différents niveaux de stabilité de la chaussure

Les chaussures de running offrent différents niveaux de stabilité selon le besoin individuel du coureur. Elle dépend des capacités d’amorti de la chaussure. La stabilité se réfère à la façon dont votre chaussure guide votre pied tout au long de votre cycle de course. Il existe 3 catégories de maintien :

  • Chaussures de running neutres sont faites pour les coureurs dont les pieds ne se déroulent pas significativement de l’intérieur ou de l’extérieur pendant la course. 
  • Chaussures de running stables sont un bon point de départ dans l’achat de votre prochaine paire de running. Elles sont idéales pour les coureurs qui ont une foulée pronatrice.
  • Chaussures de running avec contrôle du mouvement sont idéales pour les coureurs qui ont une foulée significativement surpronatrice. Les capacités de stabilité de la chaussure facilitent votre cycle de course. Elles peuvent être idéales pour ce type de coureurs mais peuvent être un mauvais choix si vous avez une tendance mineure à la foulée surpronatrice.

Durée de vie des chaussures de running

Vous n’avez plus besoin de choisir entre une paire de chaussures de running de haute qualité qui tiendra des centaines de kilomètres et une paire de chaussures de running écologique. Vous pouvez avoir les 2 ! Réduire les impacts environnementaux néfastes est bénéfique pour tous, particulièrement pour les runners : une aire plus pure, moins de déchets et des océans plus propres offrent de meilleures conditions de running appréciables par tous !

Les chaussures de running peuvent désormais être fabriquées avec des déchets recyclés provenant des océans pour satisfaire les besoins des athlètes les plus exigeants. Le recyclage des chaussures de running leur donne une seconde vie plutôt que de finir à la déchetterie.

Lorsqu’il est temps pour vous de remplacer vos vieilles chaussures de running ou vos vieilles tenues vestimentaires, considérez des produits durables comme la collection adidas x Stella McCartney. Même les meilleures chaussures de running adidas s’oriente désormais vers un système durable. 

Vous vous demandez s’ il est temps de remplacer vos vieilles chaussures de running ? Lisez notre foire aux questions ci-dessous pour connaître ce qui influence la durée de vie de vos chaussures.

Foire aux questions

1. Est-ce que mon poids a une influence sur la durée de vie de mes chaussures ?

Oui. Plus le coureur est lourd, plus la force qui s’exerce sur la chaussure est élevée.

Le saviez-vous ?

L’impact de chaque foulée est jusqu’à 5 fois équivalent au poids de votre corps.

 

2. Mes chaussures de running s’usent t-elles même si je ne les utilise pas ?

Oui. Votre entraînement en course à pied n’est pas le seul facteur qui vieillit vos chaussures de course : la météo et l’oxydation jouent aussi un rôle. Avec le temps, les fonctions d’amortissement et de stabilité s’affaiblissent même si vous n’utilisez pas vos chaussures.

3. Ma technique de course influence t-elle la durée de vie de mes chaussures ?

Oui. Une technique de course rapide, dynamique et légère, où le pied n’a qu’un bref contact avec le sol, appose moins de pressions sur vos chaussures. Si le coureur a une technique plutôt maladroite et apathique, il ou elle foule le sol avec le poids de tout son corps, ce qui provoque une pression supplémentaire sur les chaussures et les abime plus vite.

Améliorer votre technique de course vous gardera en bonne santé et vous fera économiser sur du long terme car vous n’aurez pas besoin de remplacer vos chaussures de running aussi souvent ! 

4. Le terrain de course influence t-il l’usure de mes chaussures ?

Oui. Si elles sont utilisées uniquement sur de l’asphalte, la semelle et l’amorti seront abîmés. Si par contre vous courez sur une surface douce comme celle d’un sentier forestier, vous aurez peu de signes d’usure de vos semelles car l’amorti assouplit l’impact au sol et atténue la pression sur vos chaussures de running. Choisissez une paire de chaussures adaptée à vos surfaces de course. 

5. La taille de mes chaussures influence t-elle son usure ?

Peut-être. Votre pied s’allonge lorsqu’il se pose au sol en raison de la pression exercée par votre poids corporel. Si vous choisissez une chaussure de running trop petite ou qui vous va comme un gant, vous risquez d’allonger les coutures. 

ll devrait y avoir une largeur de pouce entre la pointe de votre gros orteil et le bout de votre chaussure. Votre pied a besoin de cet espace pour s’étendre sans toucher le bout. Il est judicieux de les acheter dans l’après-midi ou la soirée lorsque le pied est déjà gonflé.

Lacer correctement ses chaussures de running, qui sont donc légèrement plus larges que les chaussures habituelles, évite à votre pied de glisser et permet de maintenir votre talon dans la bonne position. Vous éviterez également les frottements et préviendrez donc des ampoules inutiles sur votre pied.

6. Quel modèle de chaussures dure le plus longtemps ? Le moins longtemps ?

Le modèle de chaussures de running est le facteur qui a la plus grande influence sur la durée de vie de celles-ci. Choisissez donc la chaussure qui convient le mieux à votre technique de course unique. Renseignez-vous sur les avantages et les inconvénients de chaque modèle.

Une paire de chaussures légère, neutre, qui n’offre aucune assistance pour les problèmes orthopédiques, ne tiendra pas aussi longtemps qu’une paire de chaussures de trail, stable, qui guide votre pied tout au long du cycle de course. 

La plupart des coureurs n’ont pas besoin de chaussures avec des fonctions de stabilité particulières et peuvent acheter une paire neutre. Si par contre votre pied ne contrôle pas correctement la pose au sol et qu’il bascule vers l’intérieur ou l’extérieur, vous avez besoin d’une chaussure stable qui peut fournir à votre pied le support dont il a besoin. Pour plus de renseignements à ce sujet, lisez l’article ci-dessus.

7. Quand dois-je renouveler ma paire de chaussure de running ?

Ça dépend. Les chaussures de running se dégradent dans le temps et selon leur utilisation.  Continuer à courir avec des chaussures qui ne maintiennent plus correctement vos pieds ou votre style de course peut amener à des blessures. Voici quelques signes qui vous montrent qu’il est temps de remplacer vos chaussures : 

  • Vous avez des douleurs de genoux, pieds, chevilles ou hanches. Des courbatures à ces endroits indiquent que vous devez acheter une nouvelle paire de running. Cependant, n’écartez pas la possibilité que vous soyez en train de vous surentraîner.
  • Le crantage sous vos chaussures n’est plus visible. Remplacez immédiatement vos chaussures car vous risqueriez de vous blesser.
  • Vous avez parcouru 450 à 800 kilomètres avec vos chaussures. La plupart des chaussures se dégradent après ces distances. Utilisez le tracker de l’appli adidas Running pour savoir à quel moment remplacer vos chaussures de running.

NOTEZ CET ARTICLE

adidas Runtastic Team Vous voulez perdre du poids, être plus actif au quotidien ou améliorer votre sommeil ? L'équipe de adidas Runtastic vous donne de précieux conseils et de l'inspiration pour atteindre vos objectifs. Consultez tous les articles de adidas Runtastic Team »