5 erreurs à ne pas commettre après être allé courir !

Man after a run

Lorsque vous courez, votre corps est soumis à une grande quantité de stress : vos muscles sont sollicités, vos articulations supportent de lourdes charges et votre cerveau tourne à plein régime en se concentrant sur chaque foulée. Une fois l’entraînement terminé, une nouvelle phase commence, celle de la récupération. Votre corps se met alors à compenser tous les efforts fournis afin de se développer et de passer au prochain niveau de performance.

De nombreux runners vont pourtant commettre certaines erreurs qui vont venir entraver ce processus de récupération.

Un homme qui se repose après un run

Erreur n°1 : Sauter la phase de retour au calme

Vous venez juste de finir de courir et quelques secondes après vous êtes déjà affalé sur le canapé ? Mauvaise idée ! Ne terminez jamais un entraînement aussi abruptement. Accordez du temps à votre corps pour se remettre lentement de cet effort et récupérer de manière efficace.

Conseil :

Voilà à quoi devrait ressembler les cinq à dix dernières minutes de votre entraînement : ralentissez l’allure afin de diminuer votre fréquence cardiaque avant de vous arrêter. Faites quelques exercices d’étirement ou massez vos muscles avec un foam roller. De cette manière, vos muscles restent souples et vous prévenez d’éventuelles courbatures.

Erreur n°2 : Ne pas compenser la perte de liquides

Si vous ne buvez pas suffisamment après votre run, votre corps ne sera pas en mesure de travailler efficacement et d’éliminer les déchets métaboliques (comme par exemple l’acide lactique produit pendant un entraînement intense). Veillez donc à bien vous hydrater pendant les deux heures qui suivent la fin de votre entraînement en buvant suffisamment d’eau ou de boissons riches en électrolytes. Ainsi, vos muscles seront bien alimentés en oxygène et nutriments qui maintiendront leur souplesse.

Une femme qui boit de l'eau après un run

Boire suffisamment d’eau n’est pas seulement important après un entraînement : découvrez la quantité que vous devriez boire chaque jour avec cette formule.

Nous recommandons aussi d’ajouter les quantités d’eau suivantes par heure d’exercice :

  • 0,5 litre pour une activitée modérée
  • 1 litre pour une activité intense
  • 1,5 litre pour une activité extrême

Erreur n°3 : ne pas ravitailler vos réserves d’énergie

Durant votre course, vous avez épuisé toute votre énergie, brûlé des calories et consommé toutes les réserves de votre corps en faisant travailler vos muscles, vos tendons et vos ligaments. L’heure est maintenant venue de ravitailler ces réserves au plus vite si vous ne voulez pas entraver la croissance de vos muscles et ralentir le processus de régénération.

Bon à savoir :

Même si votre objectif est de perdre du poids, mangez après avoir été courir ! Une fois votre entraînement terminé, votre métabolisme a besoin de tourner à plein régime afin de pouvoir brûler l’excès de graisses. Mais votre corps a besoin d’être alimenté en carburant afin de ne pas brûler les muscles qui assurent une bonne combustion des graisses. Au cours des deux heures qui suivent la fin de votre course, votre corps est particulièrement réceptif à l’absorption des trois macronutriments, les protéines, les glucides et les lipides, ainsi qu’à celle des vitamines et minéraux.

Alimentation après l'entraînement

Erreur n°4 : manger tout ce qui vous passe sous la main

Beaucoup de runners surestiment le nombre de calories qu’ils brûlent en courant. En se jetant régulièrement sur des chips, des sucreries après l’entraînement ou en se récompensant avec une bière, ils prennent le risque de consommer plus calories qu’ils viennent d’en brûler.

Les aliments gras et sucrés, ainsi que l’alcool ne contiennent non seulement que des calories vides, mais ils vont aussi ralentir le processus de régénération !

Erreur n°5 : ne pas accorder de repos à votre corps

L’entraînement soumet votre corps à beaucoup de stress. Et afin de pouvoir s’adapter à cette charge de travail et de pouvoir améliorer ses performances lors de votre prochain run, il a besoin de repos. Il est donc important de dormir suffisamment car c’est aussi pendant la nuit que vos muscles, os et tendons se régénèrent. Votre corps a besoin d’au moins 7 à 8 heures de sommeil par nuit pour pouvoir compenser les efforts fournis à l’entraînement. Et si vous le pouvez, accordez-vous une micro-sieste le midi pour récupérer encore plus vite !

Que se passe-t-il si vous ne dormez pas assez ?

Si vous n’accordez pas assez de repos à votre corps, vos performances vont en pâtir et vous allez augmenter le risque de blessures et de surmenage.

***

NOTEZ CET ARTICLE

Sascha Wingenfeld Sascha, expert en santé et triathlète actif, travaille depuis plus de 10 ans comme coach et entraîneur sportif pour les coureurs de tous niveaux. “ J’aime mon travail et j’adore courir. " Consultez tous les articles de Sascha Wingenfeld »