État d’esprit de développement – la clé de la motivation en sport

La réussite commence dans la tête, que ce soit au niveau professionnel, dans la vie privée ou dans le sport. Afin d’atteindre vos objectifs de fitness et de réussir dans votre sport de prédilection, vous allez non seulement devoir vous entraîner régulièrement, perfectionner votre technique, adapter votre alimentation mais aussi adopter la bonne attitude. Et c’est là que l’état d’esprit dit “ de développement ” (Growth Mindset) entre en jeu : c’est Carol Dweck, professeur de psychologie à l’université de Stanford qui a inventé ce concept dans son livre Mindset: The New Psychology of Success. On le retrouve depuis dans de nombreuses études (1, 2, 3, 4) qui démontrent qu’adopter la bonne mentalité est crucial dans la réussite (sportive). Mais qu’est-ce qu’un état d’esprit dit “ de développement ” ?

État d’esprit fixe VS. de développement

Il existe selon Dweck deux états d’esprit différents : l’état dit “ fixe ” et l’état dit “ de développement  ”. Vous êtes-vous déjà dit que votre corps n’était pas fait pour le sport ? Que vous étiez trop mince, trop petit.e, trop lourd.e ou trop faible ? Vous vous comparez peut être aux autres et pensez que vous ne pourrez jamais être autant en forme, aussi rapide ou aussi performant.e qu’eux ? Cette manière de penser est ce qu’on appelle l’état d’esprit fixe.

Les personnes avec un état d’esprit fixe :

  • croient que l’intelligence et le talent sont innés et ne peuvent être changés
  • considèrent l’effort comme quelque chose de négatif
  • évitent toute sorte de défi
  • se laissent décourager par les échecs
  • ont du mal à accepter les critiques
  • voient la réussite des autres comme de la concurrence

Avec une telle mentalité, il est difficile de se motiver à faire du sport et d’atteindre ses objectifs. Adopter un état d’esprit de développement au contraire, peut rendre les choses plus faciles. En effet, les personnes ayant une telle manière de voir les choses sont convaincues que leur talent peut se développer grâce à l’effort. Elles n’hésitent pas à relever de nouveaux défis, considèrent les critiques et les échecs comme des opportunités d’apprentissage. Le succès des autres et leurs exploits les inspirent. Peu importe le talent inné de ces athlètes, c’est leurs efforts et leur persévérance qui les a amenés là où il se trouvent. Des études ont montré qu’un état d’esprit de développement améliore l’auto-efficacité, c’est à dire la capacité à faire face à certaines situations, ainsi que l’estime de soi. Cette mentalité vous pousse également à vous entraîner plus souvent (5), ce qui en retour va booster votre détermination.

deux femmes qui s'entraînent

Bon à savoir :

chacun d’entre nous combine un état d’esprit fixe et de développement (6), qui va évoluer à travers l’expérience. En fonction des domaines (sport, travail, formation…), nous oscillons entre ses deux extrêmes mais la bonne nouvelle c’est qu’il existe des exercices (mentionnés plus bas) pour stimuler l’état d’esprit de développement !

Comment changer d’état d’esprit

Quelques unes des caractéristiques de l’état d’esprit fixe vous semblent familières ? Pas de panique, vous n’êtes pas seul.e. Heureusement, grâce à un entraînement mental, vous allez pouvoir recadrer les choses pour évoluer vers un état d’esprit plus constructif. Les conseils suivants vont vous y aider.

1.  Redéfinissez votre notion de réussite

Ce n’est pas le but qui compte, mais le chemin. Cela peut vous sembler cliché mais dans ce cas, c’est tout à fait vrai. Réussir dans le sport ne signifie pas forcément que vous allez devoir courir un marathon, savoir faire l’équilibre ou soulever d’énormes haltères. L’important est de donner le meilleur de vous et de n’avoir de cesse de vous améliorer. Même si votre objectif est de courir un (semi) marathon, n’oubliez pas de célébrer votre premier 5 km ou 10 km. Vous avez progressé et vous devriez être fier de vous. Besoin d’aide pour vous fixer des objectifs ? Alors découvrez la fonction des objectifs personnels dans l’application adidas Running.

une jeune femme qui s'étire avant l'entraînement

2. Acceptez les échecs et les revers

Vous vous entraînez régulièrement mais vous n’arrivez toujours pas à réaliser une seule pompe ? Lors de votre dernier run, vous avez couru plus lentement que prévu ? Nous essuyons tous des revers, cela fait partie du jeu et la vie serait certainement bien ennuyeuse sans eux. Mais dans chaque échec il y a une leçon à tirer. Demandez vous comment vous pourriez adapter votre routine d’entraînement, si votre objectif n’est pas un peu trop ambitieux et le plus important, ne vous découragez pas !

 

3. N’ayez pas peur d’innover et de relever de nouveaux défis

Sortez de votre zone de confort ! Vous avez toujours voulu essayer la boxe mais vous ne pensez pas avoir assez de force ? Vos amis vous invitent à aller faire de l’escalade avec eux mais vous avez peur de ne pas pouvoir y arriver ? Ne réfléchissez plus, foncez et soyez plus fort.e que vos excuses.

Une femme motivée pour son entraînement

4. Acceptez les critiques et laissez-vous inspirer

Ne vous laissez pas intimider par la réussite des autres. Au contraire, celle-ci devrait vous servir d’inspiration. N’hésitez pas à demander conseils et considérez chaque critique comme une possibilité de vous améliorer. Essayez par exemple ces conseils de pro pour trouver le bon échauffement ou pour vous préparer à votre premier marathon.

Alors, prêts à changer d’état d’esprit et à atteindre vos objectifs ? Alors participez à notre nouveau challenge “ Train Like You ” dans l’appli adidas Training et boostez votre motivation !

 


***

 

NOTEZ CET ARTICLE

Katrin Grabner Katrin est passionnée par les langues et est diplômée en Études romanes. Journaliste, elle travaille comme rédactrice et s’intéresse plus particulièrement à l’écriture inclusive. Qu'elle fasse du yoga ou qu'elle écrive un article pour le blog, avec elle l'humour est toujours au rendez-vous ! Consultez tous les articles de Katrin Grabner »