6 facteurs qui influencent l’usure de vos chaussures de running

Running shoes

Un tee-shirt, un short et une paire de chaussures de running : voici tout ce dont vous avez besoin pour courir. La course à pied nécessite peu d’équipement ou de ressources financières. Mais pour une bonne paire de running, il ne faut pas regarder son portefeuille. Elle fait très souvent la différence entre ceux qui adorent la course à pied et ceux qui la détestent. Notre expert en running Sascha Wingenfeld met l’accent sur l’importance des chaussures de course : “Vos chaussures de course vous portent pendant des centaines de kilomètres tout au long de votre entraînement. C’est pourquoi il est essentiel qu’elles amortissent l’impact de votre corps et réduisent la tension sur vos articulations et vos tissus conjonctifs.”

People running a race

6 facteurs qui influencent la durée de vie de votre paire de running

Sur le marché actuel, de nombreux fabricants proposent une large variété de chaussures de course avec des systèmes d’amortis et de stabilité divers. Mais combien de temps nos chaussures sont-elles capables d’offrir 100 % de maintien et d’absorption des chocs ? “ Il est malheureusement très difficile de mettre un chiffre exact sur le nombre de kilomètres qu’elles peuvent assurer. De nombreux tests récents ont montré que la durée de vie de nos chaussures de course dépend de beaucoup de facteurs différents, ” nous explique Sascha. Les 6 plus importants sont les suivants :

Facteur n°1 : le poids du coureur

Plus le coureur est lourd, plus ses chaussures de running seront usées. Cela semble logique, n’est-ce pas ? Et bien ça l’est ! “ Si vous considérez que l’impact de chaque foulée est jusqu’à 5 fois équivalent au poids de votre corps, alors il n’est pas surprenant qu’elles payent le prix de tous ces kilomètres. Cela signifie donc que les chaussures de running des coureurs plus lourds sont plus affectées que celles des coureurs plus légers” , nous explique notre expert en running.

Facteur n°2 : l’âge de vos chaussures

Votre entraînement en course à pied n’est pas le seul facteur qui vieillit vos chaussures de course : la météo et l’oxydation jouent aussi un rôle. Avec le temps, les fonctions d’amortis et de stabilité s’affaiblissent même si vous n’utilisez pas vos chaussures. Comme nous pouvons le comparer avec les pneus d’une voiture, les matériaux de la semelle de vos chaussures s’endurcissent et ne fournissent plus leur maintien maximum.

Facteur n°3 : la technique de course

Une technique de course rapide, dynamique et légère, où le pied n’a qu’un bref contact avec le sol, appose moins de pressions sur vos chaussures. Si le coureur a une technique plutôt maladroite et apathique, il ou elle foule le sol avec le poids de tout son corps, ce qui provoque une pression supplémentaire sur les chaussures et les abime plus vite. Conseil de Sascha : “ C’est pourquoi vous devez être conscient de votre technique de course et chercher un modèle de chaussures de running qui correspond à votre style. ”

People running a race

Facteur n°4 : le terrain de course

Le terrain de course influence également l’usure de vos chaussures. Si elles sont utilisées uniquement sur de l’asphalte, la semelle et l’amorti seront abîmés. Si par contre vous courez sur une surface douce comme celui d’un sentier forestier, vous aurez peu de signes d’usure de vos semelles car l’amorti assouplit l’impact au sol et atténue la pression sur vos chaussures de running. “De nos jours, vous pouvez trouver un modèle de chaussures de running pour chaque type de surface. Le marché offre des chaussures adaptées à tous les terrains : des chaussures de compétition très légères pour une vitesse élevée jusqu’aux chaussures de trail robustes pour un running hors-piste. Vous devez donc savoir sur quel terrain vous planifier de courir et ensuite allez acheter vos chaussures,” conseille Sascha.

Facteur n°5 : la taille de la chaussure

Choisir la bonne taille de chaussures est également capital pour que celles-ci conservent toutes leurs capacités. Votre pied s’allonge lorsqu’il se pose au sol en raison de la pression exercée par votre poids corporel. Si vous choisissez une chaussure de running trop petite ou qui vous va comme un gant, vous risquez d’allonger les coutures. C’est pourquoi vous devriez acheter une paire de chaussure d’une taille supérieure à ce que vous portez d’habitude. Il devrait y avoir une largeur de pouce entre la pointe de votre gros orteil et le bout de votre chaussure. Votre pied a besoin de cet espace pour s’étendre sans toucher le bout. “Gardez à l’esprit que votre pied s’étendra et ce jusqu’à 4 % au cours de la journée. Pour prendre cela en considération lorsque vous achetez une paire de running, il est judicieux de les acheter dans l’après-midi ou la soirée,” précise notre coach.
Lacer correctement ses chaussures de running, qui sont donc légèrement plus larges que les chaussures habituelles, évite à votre pied de glisser et permet de maintenir votre talon dans la bonne position. Vous éviterez également les frottements et préviendrez donc des ampoules inutiles sur votre pied.

Facteur n°6 : le modèle de la paire de chaussures de running

Le modèle de chaussures de running est le facteur qui a la plus grande influence sur la durée de vie de celles-ci. Une paire de chaussures légère, neutre, qui n’offre aucune assistance pour les problèmes orthopédiques, ne tiendra pas aussi longtemps qu’une paire de chaussures de trail, stable, qui guide votre pied tout au long du cycle de marche. Choisissez donc la chaussure qui convient le mieux à votre technique de course. Si vous êtes un coureur qui n’a eu aucune blessure depuis des années et qui maîtrise une bonne technique de course, vous n’avez pas besoin de chaussures avec des fonctions de stabilité particulières et pouvez acheter une paire neutre. Si par contre votre pied ne contrôle pas correctement la pose au sol et qu’il bascule vers l’intérieur ou l’extérieur, vous avez besoin d’une chaussure stable qui peut fournir à votre pied le support dont il a besoin. Les chaussures à stabilité sont divisées en 2 catégories : chaussures pour coureurs à la foulée pronatrice, qui empêchent votre pied de tourner vers l’intérieur et chaussures pour les coureurs à la foulée supinatrice qui vous apportent un renfort sur l’extérieur du pied.

Conseil :

Gardez à l’esprit qu’il existe différents modèles de chaussures de running pour hommes et pour femmes. Les femmes ont besoin de chaussures plus petites et plus étroites (et donc moins volumineuses).

4 conseils pour vérifier l’usure de vos chaussures et choisir le modèle qui vous convient

Malheureusement, il est très difficile de savoir si il est nécessaire de changer sa paire de running actuelle pendant une course. Vous ne sentirez normalement pas de différence de confort entre un nouveau modèle et le modèle actuel avant de l’avoir acheté et essayé. Les fabricants affirment que la durée de vie d’une paire de running de bonne qualité est de 500 à 800 km, ce qui est une bonne règle de base à mémoriser, en plus des facteurs mentionnés ci-dessus. Notre expert en running Sascha vous donne 4 conseils pour vous aider à vérifier régulièrement l’usure de vos chaussures de course.

  1. Contrôlez la semelle. La semelle extérieure de vos chaussures vous donne une image assez exacte de leur usure. Si celle-ci est détériorée ou fine, il est temps de penser à remplacer vos chaussures.
  2. Testez la semelle intermédiaire. Appuyez sur la matière plastique de la semelle intermédiaire avec votre doigt. Si elle se compresse facilement, la paire de running a perdu une partie de ses capacités d’amortis et il est donc temps de la remplacer. Des plis visibles dans le matériel de la semelle intermédiaire sont des signes caractéristiques de chaussures de running trop vieilles.
  3. Vérifiez sa stabilité. Posez vos chaussures sur une table et examinez ses talons. Si la chaussure penche vers l’intérieur ou l’extérieur, votre pied ne se déroule pas correctement lorsque vous courez. Là encore, vous devriez remplacer vos chaussures.
  4. Vérifiez la rigidité de torsion. Tournez l’avant-pied et le talon de vos chaussures dans la direction opposée. Si la semelle de votre paire de chaussures se tord facilement, vous ne devriez plus les utiliser pour courir et devriez vous en procurer une nouvelle paire.

Pour conclure, il existe trop de facteurs impliqués pour pouvoir mettre un chiffre exact à la durée de vie d’une paire de running. Mais il est judicieux de prendre le temps de réfléchir à leur performance. Garder un carnet de bord de vos chaussures de running peut vous aider à contrôler leur âge et leur usure. L’appli Runtastic offre une telle fonction. De cette façon, vous êtes informé sur le moment idéal pour changer de paire de chaussures de running et cela vous laisse également assez de temps pour les essayer avant une usure complète de votre paire actuelle.

Dernier conseil de Sascha : “Si vous avez des doutes, il est toujours mieux de remplacer une paire de running trop tôt que trop tard. Le coût d’une nouvelle paire de running est compensé par un confort accru et un risque de blessures diminué. Rien que ça en vaut la peine.”  

***

NOTEZ CET ARTICLE

Sascha Wingenfeld Sascha, expert en santé et triathlète actif, travaille depuis plus de 10 ans comme coach et entraîneur sportif pour les coureurs de tous niveaux. “ J’aime mon travail et j’adore courir. " Consultez tous les articles de Sascha Wingenfeld »

Leave a Reply