Le guide VTT pour débutants

Un rider de VTT en montagne

Faire du VTT, c’est respirer l’air d’une forêt tranquille ! C’est aussi être totalement captivé par les parcours semés d’embûches ! Faire du VTT, c’est l’incapacité à effacer le sourire de votre visage, lorsque vous dévalez une piste ! 

Cela vous tente ? Génial ! Voici tout ce dont les débutants en VTT doivent savoir !

Quel VTT choisir pour un débutant ?

Pas facile de s’y retrouver quant au choix d’un VTT, vu l’offre abondante sur le marché ! Il existe différents types de vélo tout terrain, chacun adapté à sa discipline. Les questions les plus fréquentes concernent le nombre de suspensions, le matériel et la géométrie du cadre, la forme et le prix.

Voici une liste de types de vélo et leurs caractéristiques pour aider ceux qui débutent à s’y retrouver :

VTT Trail pour débutants

C’est probablement avec ce type de vélo que la plupart des débutants commencent. Ces vélos sont conçus pour s’attaquer aux trails (souvent appelés “singletrack”, c’est à dire un sentier étroit qui ne peut pas être emprunté à 2) et gérer aisément les descentes et les bonds. Il possède des suspensions à l’avant et à l’arrière, et place le cycliste dans une position plus verticale comparé à un vélo de course Cross-country (XC). 

Les vélos de trail sont très adaptés aux débutants car ils sont orientés sur le plaisir et permettent aux cyclistes de profiter des trails plutôt que de les parcourir à toute vitesse. Si vous cherchez à vous évader et à fuir les routes et la circulation, vous retrouver entre amis et profiter d’une balade dans la nature, n’allez pas chercher plus loin : le simple VTT de trail est fait pour vous !

VTT Cross-Country (XC)

Les VTT Cross-country font partie de la catégorie des vélos de course. Si la compétition vous attire, que ce soit sur une piste fermée ou un trail, choisissez un VTT dans cette catégorie. Ils sont légers et spécialisés pour les montées. Ils ont moins de capacités de suspension et vous permettent moins bien d’affronter des terrains accidentés.

VTT All-Mountain / Enduro

Ces vélos se situent entre un VTT de trail et un VTT de descente. Ils sont conçus pour s’attaquer à des terrains plus difficiles que ceux effectués avec des VTT de trail mais sont par conséquent plus lourds. Ils sont adaptés aux courses Enduro, courses chronométrées dans les descentes mais pas dans les montées. Le vainqueur d’une course Enduro est donc celui qui a le plus petit temps en combinant les chronos des descentes. Vous pouvez donc l’imaginer : ces vélos descendent à une vitesse astronomique !

Il existe de nombreuses tailles de VTT pour s’adapter aux différentes morphologies. Nous conseillons à chaque débutant de se rendre dans un magasin de vélos pour demander conseils quant à la bonne taille du vélo. Certains magasins proposent également l’emprunt de vélo pour les tester. Prenez votre temps et achetez un vélo adapté à vos besoins.

Une fois que vous avez trouvé le vélo de vos rêves, il est temps de partir à l’aventure !

Le VTT pour débutants : compétences de base

Le VTT récompense les riders qui ont de bonnes compétences techniques. Concentrez-vous donc sur vos habiletés techniques au début pour réussir. Voici quelques compétences techniques pour vous aider à démarrer :

Virage

Lorsque vous parcourez des “singletracks”, ces sentiers étroits de montagne, vous aurez des virages serrés. Les autres pistes ont des virages que vous devrez négocier. Quoi qu’il en soit, la prise de virage est une compétence essentielle pour les débutants en VTT. Vous ne devez jamais cesser de vous entraîner et de vous améliorer. Voici quelques conseils :

  • Redressez le virage autant que possible. À l’approche du virage, roulez vers le bord extérieur le plus éloigné. Amorcez le virage juste avant l’apex du virage (le point de passage le plus à l’intérieur du virage). Lorsque vous en sortez, roulez vers le point le plus extérieur du virage.
  • Répétez le virage. Choisissez un virage de votre piste et parcourez-le jusqu’à ce que vous le maîtrisiez. La fluidité est synonyme de rapidité : concentrez-vous sur la fluidité dans le virage, et la vitesse suivra. Une fois que vous êtes sûr de vous dans ce virage, faites-le en sens inverse. Vous serez surpris de voir à quel point ce virage est à nouveau difficile !
  • Freinez avant le virage, pas pendant. Si vous freinez dans le virage, vos pneus peuvent glisser de manière incontrôlée. Vous serez peut-être en mesure d’apprendre cette technique un jour, mais c’est un niveau trop avancé pour les débutants.
  • Levez la tête et cherchez la sortie du virage. Le vélo suit vos yeux. La trajectoire de votre regard anticipe celle de votre vélo. Alors arrêtez de regarder votre roue avant au risque de vous faire surprendre.

Un homme et une femme en VTT

Obstacles

Les débutants en VTT sont souvent choqués par la quantité d’obstacles que leur vélo peut franchir. Pierres, ornières, racines, dénivelés, souches – la technologie moderne des suspensions et des pneus de VTT peut tout supporter ! Mais vous avez tout de même besoin d’une bonne technique pour franchir ces obstacles, sinon vous risquez de devoir descendre de votre vélo, ou pire encore, de faire une chute. 

  • Soyez détendu en vous approchant de l’obstacle.
  • Décidez de la manière dont vous allez franchir l’obstacle : rouler par-dessus, déposer vos roues dessus, sauter par-dessus, le contourner.
  • Si vous franchissez l’obstacle, restez en équilibre sur les pédales et gardez vos fesses éloignées de quelques centimètres de votre selle. Laissez le vélo et vos bras et vos jambes relâchés pour mieux absorber le choc du passage de l’obstacle. Assurez-vous d’avoir une vitesse suffisamment élevée pour que l’obstacle ne vous arrête pas et ne vous fasse pas tomber.
  • Certaines sections de trail (avec de grosses racines ou des roches), vous forceront à maintenir votre vélo stable, à faire confiance à vos suspensions et à vos pneus, et à bien vous accrocher ! Soyez confiant, gardez les yeux levés et concentrez-vous sur la direction que vous prenez et ne paniquez pas : accrochez-vous et tout se passera bien 🙂 !

Freinage

N’appuyez pas fortement sur vos poignées de freins. Ils sont très puissants et les appuyer fortement (particulièrement les freins avants) risque de provoquer une chute. 

Appuyez doucement lorsque vous freinez, surtout en tant que débutant.

Vous vous améliorerez avec un peu d’expériences. Alors prenez la route, soyez prudent mais n’ayez pas peur de sortir de votre zone de confort et amusez-vous !

VTT pour débutants : entraînement

Le VTT est un sport très varié. Ce sont les exigences du terrain qui déterminent les efforts à fournir pour le traverser. Les mêmes principes de base d’entraînement à d’autres sports d’endurance s’appliquent au VTT. De bonnes capacités aérobiques sont vitales. Voici une semaine d’entraînement pour un débutant en VTT :

  • Lundi : étirement, récupération.
  • Mardi : randonnée vallonnée. Les collines sont votre entraînement HIIT pour le VTT. Récupérez autant que possible sur les plateaux et les descentes.
  • Mercredi : petite promenade facile. Concentrez-vous sur la technique de pédalage ou les exercices de virage.
  • Jeudi : randonnée de longueur moyenne sur des terrains plats ou vallonnés. Gardez un rythme de conversation et profitez des trails.
  • Vendredi : jour de repos. Étirement et rouleau de massage.
  • Samedi : longue randonnée. Ayez un rythme de conversation et profitez des trails. Ne laissez pas votre technique faillir lorsque vous êtes fatigué.
  • Dimanche : randonnée de longueur moyenne sur des terrains plats ou vallonnés. Gardez un rythme de conversation et profitez des trails.

Consultez ces articles pour vous muscler sans votre vélo :

VTT pour débutants : étiquette de trail à respecter

Tout comme la conduite en voiture a des règles, les sorties en VTT en ont aussi ! Les règles existent pour que tout le monde soit en sécurité et puisse profiter de ces moments en plein air. Les riders partagent les trails avec d’autres utilisateurs comme les randonneurs, les coureurs, les chevaux et les animaux sauvages. Voici comment être un VTTiste et un utilisateur de trails exemplaire :

  • Les vélos cèdent le passage aux chevaux et aux piétons.
  • N’approchez jamais un cheval rapidement et de près. Laissez-lui beaucoup d’espace au cas où il prendrait peur. Envisagez de descendre de vélo et de vous arrêter sur le côté pour laisser passer les chevaux. Méfiez-vous des freins à disque grinçants, ils risqueraient de terrifier les chevaux (et tous les autres).
  • Contrôlez votre vitesse et n’effrayez pas les autres utilisateurs du trail.
  • Cédez le passage aux véhicules qui montent.
  • Emballez et reprenez tous vos déchets.
  • Ne détruisez pas la végétation, les sentiers ou autres surfaces naturelles.
  • Restez autant que possible sur les sentiers officiels et balisés. Roulez sur des surfaces durables afin de ne pas abîmer la nature.
  • Ne nourrissez pas les animaux et ne les poursuivez pas.
  • Ne roulez pas sur des terrains privés sans autorisation.

Et ne faites pas ces 15 erreurs à vélo !

Rendez-vous sur adidas Training et choisissez le plan d’entraînement qui vous convient !

***

NOTEZ CET ARTICLE