Les 7 principes Sans trace© + conseils du traileur Timothy Olson

Une bouteille en plastique laissée dans la nature

Des trails semés de déchets, une eau polluée par de la crème solaire et des bestioles grouillant les restes de nourriture laissés par terre : voici quelques exemples parmi tant d’autres lorsque les 7 principes Sans trace©, encore appelé en anglais The Leave No Trace Seven Principles©, ne sont pas respectés. Que vous vous entraîniez pour muscler vos cuisses ou augmenter votre endurance en running, veillez à toujours respecter votre environnement.

Cet article propose aux athlètes de faire connaissance avec les 7 principes Sans trace©. Peu importe la surface sur laquelle vous courrez, ces principes permettront à nos montagnes et à nos forêts de rester sauvages et intactes.

BONUS : Timothy Olson, ultra marathonien professionnel adidas TERREX et détenteur du record du trail Pacific Crest Trail FKT, partage en fin d’article ces 3 meilleurs conseils pour protéger l’environnement.

Quels sont les 7 principes Sans trace© ?

Les 7 principes Sans trace© permettent de diminuer l’impact humain sur les espaces sauvages. Ces 7 principes devraient être respectés par tous, si bien que possible, et particulièrement par les athlètes. Voici comment protéger l’environnement en utilisant ces 7 principes Sans trace© :

Principe sans trace© n°1 : bien planifier et préparer ses sorties

Peu importe votre niveau de condition physique, planifiez toujours bien vos sorties en faisant les préparations nécessaires. Ceci est tout aussi important pour votre sécurité que pour protéger votre environnement. Voici comment mettre ce principe Sans trace© en pratique :

  • Planifiez vos parcours à l’avance et assurez-vous qu’il s’agisse de parcours indiqués.
  • Vérifiez la météo et amenez les équipements appropriés.
  • Assurez-vous que vos objectifs et votre parcours soient adaptés à vos aptitudes (et ne dépassent pas vos capacités).
  • Prenez en considération les phénomènes naturels comme le risque d’éclairs, les crues soudaines, les feux de forêt, etc.

N’oubliez pas :

Si vous échouez de planifier, vous planifiez d’échouer.

Principe sans trace© n°2 : voyagez et campez sur des surfaces durables

Se trouver dans des espaces sauvages signifie automatiquement impacter la nature. Pratiquer ces principes Sans trace© diminue notre impact sur la vie sauvage, mais ne l’élimine pas complètement. Voici comment mettre ce principe n°2 en pratique :

  • Courez, marchez, faites de la randonnée sur des trails listés si possible.
  • Évitez les bruits qui pourraient déranger les autres ou les animaux.
  • Considérez les surfaces durables lorsque vous faites du trail hors-sentier. Les surfaces durables incluent les rochers, le sable et le gravier. Les surfaces moins durables incluent les prairies humides, la végétation fragile, le sol vivant, les flaques d’eau et les mares de boue.

Principe sans trace© n°3 : jeter correctement les déchets

Ce principe est sans doute le plus difficile à respecter pour les athlètes. S’entraîner en extérieur pendant plusieurs heures (ou semaines, ou mois) signifie que vous allez devoir aller aux toilettes à un moment ou un autre. Ceci est particulièrement vrai si vous avez une alimentation riche en fibres et si vous vous hydratez correctement. Ce principe s’applique aussi aux emballages. Voici comment gérer ses déchets correctement :

  • Enterrez tous vos excréments lorsqu’il n’y a pas de toilettes disponibles. Si vous êtes cependant prêt de lieux sensibles comme des cours d’eau, ramassez-les et emportez-les. Ramasser les excréments humains est de plus en plus courant et meilleur pour la durabilité à long terme des espaces sauvages. 
  • La fosse pour les excréments humains doit se trouver à environ 60 mètres (70 pas adultes) de toute source d’eau, trail ou campement. Le trou doit avoir environ 20 cm de profondeur et15 cm de diamètre. Recouvrez le trou avec du matériel naturel une fois terminé.
  • Reprenez votre papier toilette et vos lingettes. Ne brûlez jamais le papier toilette.
  • Reprenez vos tampons et serviettes hygiéniques, ils ne se décomposent pas.
  • Urinez sur des surfaces durables (voir plus haut).
  • Ramassez tous vos déchets, même vos restes de nourritures, trognons de pommes, pelures de fruits, etc. 
  • Lavez-vous loin des sources d’eau et rincez-vous avec des bassines d’eau. Les crèmes, les insectifuges, les crèmes solaires, et même les huiles corporelles peuvent contaminer les sources d’eau ! 

Dans un sondage récent de l’UNEP sur les déchets en montagne, les participants disaient avoir vu assez de déchets pour remplir plusieurs compartiments de sac de randonnée.

Graphe principes Sans trace

Et quels types de déchets ?

Types de déchets trouvés en montagne

Principe sans trace© n°4 : laisser intact ce que l’on trouve

Les endroits sauvages provoquent l’émerveillement de tous. Il peut être tentant de vouloir prendre un objet qui attire notre attention à la maison, comme souvenir. Ne le faites pas. Voici comment laisser la nature intacte :

  • Ne sculptez, ne clouez et ne coupez pas les arbres ou autres végétations. 
  • Ne prenez pas chez vous de la végétation, des pierres ou autres.
  • Lavez vos chaussures avant d’aller dans un autre endroit sauvage afin d’éviter d’emmener des organismes invasifs ou étrangers avec vous.

Principe sans trace© n°5 : minimiser l’impact des feux

Les feux de camp sont un symbole du camping mais aussi de la dégradation de l’environnement. Ne faites pas de feu de camp si vous ne pouvez pas le laisser sans traces. Utilisez les endroits créés à cet effet pour cela (endroits de grillades par exemple).

Principe sans trace© n°6 : respecter la vie sauvage

Observez uniquement les animaux : n’interagissez pas avec eux. Ne leur donnez pas à manger ni ne courez après eux, même si ils sont mignons. Rangez votre nourriture (particulièrement dans les pays où il y a des ours). Évitez les trous d’eau la nuit. Lorsque vous utilisez la nature comme terrain de jeux, vous utilisez le territoire des animaux. Traitez leur habitat de la façon dont vous aimeriez qu’on traite le vôtre.

Principe sans trace© n°7 : soyez bienveillant envers les autres visiteurs

Soyez un ambassadeur de la nature et ayez une attitude exemplaire ! Ne donnez aucune raison aux autres, aux animaux ou à la nature de ne pas aimer les athlètes qui s’entraînent dans les milieux sauvages. Voici quelques exemples de ce que vous pouvez faire pour être un ambassadeur de la nature : 

  • Ne prenez pas toute la place lors de vos trails et cédez le passage aux autres, particulièrement aux chevaux. Les voyageurs en descente ont habituellement la priorité. Les adeptes du vélo de montagne doivent faire attention à leur vitesse et signaler leur présence à une distance raisonnable. Les runners doivent faire de la place aux randonneurs.
  • Si vous écoutez de la musique, gardez le volume à un niveau d’intensité raisonnable. Écouter de la musique à fort volume peut être acceptable sur un terrain de camping à des heures appropriées mais c’est une attitude très déplacée ailleurs dans la nature. Si vous mettez des écouteurs, assurez-vous de pouvoir entendre les autres personnes et les animaux.
  • Courir avec votre chien ? Oui mais assurez-vous qu’il soit sous contrôle. Ramassez également ses excréments. Respectez les lois sur le port de la laisse.

Conseils de Timothy Olson, ultramarathonien & record du monde du trail Pacific Crest FKT

Regardez cette vidéo de Timothy Olson, ultrarunner adidas TERREX, sur les 5 accessoires indispensables en trail : 

En suivant les 7 principes Sans trace© et les conseils de Timothy, vous aidez les générations futures à profiter de la nature, tout autant que vous.

© 1999 par le Leave No Trace Center for Outdoor Ethics : www.LNT.org.

Téléchargez l'appli

***

NOTEZ CET ARTICLE