Maux de tête pendant et après le sport >> 4 causes

Maux de tête et sport

Des douleurs perçantes aux tempes ou un tiraillement derrière le front – nous avons tous expérimenté des maux de tête de ce genre et cela pour de multiples raisons. Ils apparaissent parfois malheureusement pendant ou après l’activité physique.

Bon à savoir :

En règle générale, les maux de tête sont divisés en 2 catégories : primaires et secondaires. Les maux de tête primaires apparaissent lors des moments de stress, de tensions ou bien lors d’un manque de sommeil. Les maux de tête secondaires sont par contre les symptômes d’une maladie comme par exemple de l’hypertension, une infection, un AVC ou encore lors d’un sevrage d’une dépendance.

Dans cet article, nous vous dévoilons les 4 causes principales des maux de tête pendant ou après l’entraînement, comment y remédier et comment les prévenir. Et pour aller encore plus loin, nous répondrons à la question suivante : est-ce que le sport peut déclencher les migraines ?

#1 : Mauvaise posture

Une mauvaise posture dans la vie courante, le stress ou encore une surcharge pendant la pratique sportive peut entraîner des tensions et ainsi causer des maux de tête encore appelés céphalées. Les céphalées de tension se caractérisent par des douleurs de constante pression, comme si l’on avait une bande serrée autour du front. (1)

Dos d'une femme faisant du sport

Comment éviter ces maux de tête ?

Prêtez toujours attention à l’exécution correcte de vos mouvements et à votre posture pendant vos entraînements. Vous trouverez ici des conseils sur la bonne posture en course à pied et quelles sont les erreurs les plus courantes dans l’exécution des exercices de musculation.

Si vous avez des maux de tête après l’entraînement, vous pouvez relâcher vos muscles par la chaleur, un massage ou bien grâce à des exercices pour la nuque.

#2 : Déshydratation

Que ce soit lors de la pratique sportive ou dans une quelconque autre activité de la vie courante, la déshydratation est l’une des causes principales des maux de tête. Grâce à notre calculateur de besoin en liquides, vous pouvez calculer facilement combien vous devez boire par jour.

Un homme se verse de l'eau sur le dos après un entraînement

Comment éviter ces maux de tête ?

Il est bien entendu nécessaire de boire suffisamment pendant la journée et si vous désirez par la même occasion approvisionner votre corps avec tous les minéraux nécessaires, optez pour une boisson adaptée à la pratique sportive.

#3 : Faible taux glycémique

Non seulement vous avez des maux de tête pendant l’entraînement mais en plus vous vous sentez faible, tremblant et vous avez la tête qui tourne ou même des nausées ? Ces symptômes sont le signe d’un taux glycémique trop faible et donc d’un réservoir d’énergie vide. Faites donc toujours attention à ce que votre corps ait l’énergie suffisante pour un entraînement. 

Vin et chocolat peuvent causer des maux de tête

Comment éviter ces maux de tête ?

Si vous remarquez l’un des symptômes mentionnés ci-dessus pendant l’entraînement, faites une pause ! Vous pouvez refaire le plein d’énergie et faire grimper votre taux glycémique en mangeant plus de glucides.

Par ailleurs, il existe quelques aliments qui peuvent déclencher et/ou provoquer des migraines (généralement en combinaison avec d’autres causes). Vous devriez éviter ceux-là (2) :

  • Alcool (particulièrement le vin ou la bière)
  • Chocolat
  • Caféine
  • Fromage affiné
  • ainsi que les aliments riches en
    • glutamate monosodique
    • édulcorants artificiels
    • et les conservateurs comme le nitrate ou le nitrite

#4 : Maux de tête liés à l’activité physique

Les maux de tête primaires, qui apparaissent à cause d’un effort physique intense, se caractérisent par des douleurs pulsatiles, similaires à des douleurs de migraines, des deux côtés de la tête (maux de tête bilatéraux) et durent entre 5 et 48 heures. (3,4) Dans le pire des cas, ces maux de tête s’accompagnent de vomissements et de troubles visuels. Les maux de tête en lien avec l’épuisement physique doivent donc être pris au sérieux.

un zoom sur les mains d'une dame qui s'étire

Comment prévenir ces maux de tête ?

Les maux de tête liés à l’activité physique apparaissent généralement lorsqu’un échauffement n’a pas eu lieu, lorsque l’intensité de votre entraînement est trop élevée ou lorsqu’il fait trop chaud. Ils peuvent aussi apparaître lorsque vous êtes en altitude, lors d’une randonnée frénétique en montagne par exemple.

Afin d’éviter ce genre de maux de tête, vous pouvez d’une part réduire l’intensité de votre entraînement et d’autre part suivre ces conseils pour courir en été afin de mieux supporter la chaleur et éviter la déshydratation.

Important :

Si les maux de tête persistent plusieurs jours ou bien si vous avez plus de journées avec maux de tête que sans maux de tête en l’espace d’un mois, allez consulter un professionnel de santé. Vous serez ainsi éclairci s’il s’agit de maux de tête primaires ou secondaires, causés par une maladie.

Le sport peut-il être à l’origine des migraines ?

Tout d’abord, il est important de mentionner que les recherches corrélant les migraines et le sport ne sont pas exhaustives. Il existe cependant des études qui montrent que les migraines peuvent être déclenchées par la pratique sportive (5). Si vous êtes donc susceptibles d’avoir des migraines, allez au-devant des 4 causes principales des maux de tête pendant et après l’activité sportive.

Mais il y a une bonne nouvelle : des études montrent qu’une activité sportive régulière aide à combattre les migraines ou tout du moins à en réduire l’intensité. Cela est dû à la production d’endorphines pendant la pratique sportive. (6, 7)

Conclusion

Avant de commencer votre entraînement, assurez-vous d’avoir bu assez et d’avoir une réserve d’énergie suffisante. Prêtez attention à l’exécution correcte de vos mouvements et à une bonne posture. Si vous avez de forts maux de tête en combinaison avec des vertiges, de la nausée, des tremblements et/ou des vomissements, faites une pause et demandez l’avis d’un professionnel de santé . De même si ces maux de tête persistent plusieurs jours.

***

 

NOTEZ CET ARTICLE

Katrin Grabner Katrin est passionnée par les langues et est diplômée en Études romanes. Journaliste, elle travaille comme rédactrice et s’intéresse plus particulièrement à l’écriture inclusive. Qu'elle fasse du yoga ou qu'elle écrive un article pour le blog, avec elle l'humour est toujours au rendez-vous ! Consultez tous les articles de Katrin Grabner »