Le body positive : aimer son corps avec ses imperfections

Une jeune femme fière de ses rondeurs

Certaines personnes veulent à tout prix perdre du poids alors que d’autres luttent pour en gagner. Certains désirent augmenter leur masse musculaire alors que d’autres n’en veulent pas trop. Qu’il s’agisse de graisses, de muscles, de peau, de cheveux ou autre : une grande majorité de la population est insatisfaite de son apparence physique. Mais pourquoi ? Et qu’est-ce que cela a à voir avec la santé et le fitness ?

Être en bonne santé ou paraître en bonne santé ?

Particulièrement dans la culture occidentale, être mince et avoir des muscles bien définis est synonyme de bonne santé et de forme physique. Ceux qui n’ont pas la chance d’être conforme à cet idéal de beauté sont souvent jugés en mauvaise santé et par conséquent pas en forme. Au-delà de cette apparence physique, l’IMC (indice de masse corporelle) est une valeur de référence souvent utilisée pour connaître son poids idéal. C’est pourquoi beaucoup de personnes se pèsent tous les jours pour atteindre cet objectif. Mais les chiffres seuls sur la balance sont loin d’être un indicateur de bonne santé ou de forme physique.       

Junge Frau in Sportsachen sieht fit aus und lacht

Selon Harvard Health Publishing, un style de vie sain se base sur 5 facteurs et habitudes :

  • Alimentation : une alimentation saine contient des légumes, des fruits, des noix, des aliments complets, des graisses saines et des acides gras. Les graisses saturées, les boissons et aliments sucrés et transformés, la viande rouge et le sodium sont à éviter.
  • Activité physique : l’OMS recommande 30 minutes d’activité physique par jour.
  • IMC : selon l’OMS, un IMC compris entre 18,5 et 24,9 représente le poids idéal.
  • Tabagisme : la consommation de tabac doit être proscrite.
  • Alcool : la consommation d’alcool ne doit pas dépasser 5 à 15 grammes par jour pour les femmes contre 5 à 30 grammes pour les hommes. Une boisson alcoolisée contient environ14 grammes d’alcool.

Bon à savoir

L’IMC est calculé à partir du poids et de la taille. Ce calcul néglige cependant la composition corporelle – il ne fait pas la distinction entre le taux de masse musculaire, graisseuse ou la proportion d’eau. Sans oublier : ce sont toujours des valeurs moyennes. Pour les individus particulièrement grands ou petits, l’IMC est moins significatif. De plus, le poids idéal d’une personne dépend aussi de son âge.

Dois-je me peser souvent pour être en bonne santé ?

Il est tout d’abord capital de se fixer un objectif. Si vous désirez prendre du poids de façon saine ou bien maigrir, il est judicieux de contrôler son poids.(1, 2) Les balances d’analyse de graisses corporelles qui indiquent la composition corporelle peuvent être très efficaces. Il faut alors prêter attention aux conditions de mesure (à la même heure, au même endroit, avec ou sans vêtements) afin de ne pas fausser les résultats. 

Two women wearing training clothes and are smiling

Pour une analyse approfondie de votre santé de votre fitness, ces balances ne sont cependant pas suffisantes. En effet, pour en savoir plus, vous devriez faire une prise de sang et contrôler votre pression sanguine chez votre médecin – vous en serez ainsi plus sur votre taux de sucre sanguin, votre cholestérol et votre santé cardiaque et serez par conséquent bien plus informé sur votre niveau de santé général.(3)

Il existe donc des recommandations très précises sur ce que signifie être en bonne santé et en forme, pour vivre plus longtemps. Malgré tout, nous sommes bombardés d’articles dans les magazines ou sur internet sur les nouveaux régimes à la mode ou encore les produits miracles pour maigrir. Cela est dû au fait que l’idéal de beauté créé par notre société est souvent synonyme de santé et de forme physique : peu de graisses, une peau lisse et ferme et, comme nous le montre cette étude, pas trop de muscles mais tout de même bien définis surtout chez les femmes. Et cela va plus loin, les femmes doivent même être plutôt en sous-poids pour être considérés comme attirantes !

Image corporelle positive : qu’est-ce que le body positive ?

Le mouvement body positive encore appelé “body-posi” ou “bopo”, a pour focus d’aimer son corps tel qu’il est. Toutes les physionomies ont de la valeur : avec ou sans cellulite, avec ou sans tache pigmentaire, avec ou sans handicap, peu importe la taille de vêtements ou l’IMC. L’objectif de ce mouvement est d’abandonner l’idéal de beauté irréaliste et discriminant. En effet, des études montrent que la perception de sa propre image corporelle ou de quelque autre personne que ce soit a très peu à voir avec la santé mais plutôt avec l’attirance. Ne pas correspondre à l’idéal de beauté créé par la société peut provoquer chez certaines personnes non seulement de l’insatisfaction et une mauvaise estime de soi mais pire : de la dépression. Et cela indépendamment du fait qu’ils aient un corps en bonne santé ou pas. Ce n’est pas parce qu’une personne qui de par nature (prédisposition génétique) est mince ou bien bâti que cette personne est aussi en bonne santé.

Le mouvement body-posi se voit cependant critiqué ces dernières années. Partant d’une bonne intention, certains le disent trop axé sur l’image corporelle. Les représentants du mouvement appelé body neutrality remettent en question la nécessité d’aimer son corps et de se définir par celui-ci. L’objectif étant de rester neutre (sans oublier sa santé) et de plutôt se concentrer sur les valeurs intérieures qui définissent une personne.

Frau strahlt ein gesundes und glückliches Körpergefühl aus

Conclusion

Peu importe si vous êtes fier de votre corps ou bien si vous vous en contentez, une chose est sûre : ni les chiffres sur la balance, ni votre look, ni votre alimentation, ni vos habitudes sportives ne sont les seuls indicateurs de santé et de forme physique. L’essentiel est d’avoir une approche holistique de la santé, axée à la fois sur le corps et l’esprit. Voici tout le secret d’une vie longue et heureuse ! 

Nos conseils :

  • Augmentez votre activité physique quotidienne avec ces 4 exercices à faire à la maison
  • Améliorez votre santé mentale grâce à un journal de pleine conscience
  • Remplissez votre cellier d’aliments sains grâce à cette liste de courses
  • Et pour finir : écoutez votre corps sans vous préoccuper de ce que les autres peuvent penser.

***

 

NOTEZ CET ARTICLE

Katrin Grabner Katrin est passionnée par les langues et est diplômée en Études romanes. Journaliste, elle travaille comme rédactrice et s’intéresse plus particulièrement à l’écriture inclusive. Qu'elle fasse du yoga ou qu'elle écrive un article pour le blog, avec elle l'humour est toujours au rendez-vous ! Consultez tous les articles de Katrin Grabner »