Courir sous le soleil >> 4 conseils pour prévenir le cancer de la peau

Un homme qui court sous le soleil

Alors que les journées s’allongent et que les températures augmentent, n’oublions pas d’adapter notre routine d’entraînement pour éviter les moments les plus chauds de la journée. Il est également important de contrôler de près son hydratation et d’adapter sa tenue de sport pour rester au frais sous la chaleur.

Nous oublions trop souvent de prendre en considération l’impact néfaste que peut avoir plusieurs heures d’exposition aux UV. Des courses de longues distances ou des tours de vélo peuvent vous exposer à un risque de vieillissement prématuré de la peau ou au cancer de la peau tout autant qu’une exposition au soleil délibérée pour bronzer.

Vous vous entraînez pour un marathon ? Vous vous demandez ce que vous devriez manger avant ? Quelle sera votre vitesse de course ? N’oubliez cependant pas de vous poser cette question fondamentale : comment protéger ma peau du soleil ? Vérifiez toujours la météo pour planifier de longues courses, de longs tours de vélo ou des courses de trail en hautes altitudes. Suivez ces conseils de prévention et de détection du cancer de la peau et découvrez les 5 idées fausses les plus courantes sur la protection solaire en fin d’article.

Types de cancers de la peau

Les 3 plus grands types de cancers de la peau sont le carcinome basocellulaire, le carcinome épidermoïde et le mélanome. Le carcinome basocellulaire représente environ 80% de tous les types de cancers. Les symptômes peuvent inclure une lésion qui ne guérit pas, une plaque rosâtre surélevée ou encore des régions blanches qui ressemblent à des cicatrices. Le second type de cancer le plus commun est le carcinome épidermoïde, qui peut également se manifester par une lésion qui ne guérit pas, une plaque rouge surélevée, une petite plaque blanche nacrée et une région qui démange. Les mélanomes sont moins fréquents mais si ils sont détectés tardivement ils risquent de se répandre à d’autres parties du corps. Ce type de cancer apparaît habituellement sur la peau mais peut aussi apparaître dans les yeux. Les premiers signes sont souvent un nouveau grain de beauté ou un changement d’apparence d’un grain de beauté. Comme les 2 premiers types de cancers, le mélanome peut saigner, être douloureux ou gratter. (1)

Un homme s'étire sous le soleil

Sport dehors : 4 conseils de prévention contre le cancer de la peau

1. Appliquez de la crème solaire généreusement
Appliquez et recommencez. Prenez l’habitude d’appliquer de la crème solaire tous les matins avant de sortir de chez vous. Lisez l’étiquette de votre crème solaire pour voir de quels types de rayons ultra-violets elle vous protège. Les UVA aident à diminuer les effets du soleil sur le vieillissement de la peau et donc potentiellement protéger contre le cancer de la peau. Les UVB sont ceux qui sont principalement responsables des coups de soleil et sont liés aux mélanomes malins et aux carcinomes basocellulaires. Utilisez une crème solaire avec un indice d’au minimum 30 pour une protection des rayons UVB et choisissez une crème solaire à base de zinc pour éviter d’endommager la vie marine. (2)

2. Faites un contrôle personnel mensuel et un contrôle annuel chez un⸱e dermatologue
Il est important de connaître son corps. Mettez-vous toute nue devant un grand miroir, dans une pièce lumineuse et regardez soigneusement votre peau une fois par mois. Demandez à votre partenaire ou à un⸱e ami⸱e de vous aider à regarder les zones que vous ne pouvez pas voir. Essayez sinon tant bien que mal par vous-même. Assurez-vous d’aller chez un⸱e dermatologue pour un contrôle annuel et questionnez chaque tâche et irrégularité.

3. Couvrez-vous
Mettez un chapeau et un tee-shirt à longue manche qui respirent ou une veste lorsqu’il ne fait pas trop chaud. Choisissez si possible des vêtements avec une fabrication UPF 50, qui absorbent les rayons UVA et UVB.

4. Vérifiez l’indice UV
L’indice UV est une échelle de mesure de l’intensité du rayonnement UV du soleil et du risque qu’il représente sur la santé. Il est mesuré sur une échelle de 0 (faible) à 11+ (vous risquez un coup de soleil). Vérifiez les cartes de prévision de l’indice UV et programmez vos longues courses ou tours de vélo lorsque l’exposition aux rayons UV est plus basse. (3,4)

Une jeune femme récupère sous le soleil

5 idées fausses concernant la protection solaire

Il y a de nombreuses idées fausses tournant autour du bronzage, de la protection solaire et des risques de cancers. Lézarder sur la plage n’est pas la seule façon d’endommager votre peau.

Il est important de connaître les faits concernant l’exposition aux rayons UV et à la prévention du cancer pour rester en bonne santé. Voici les 5 idées fausses les plus courantes concernant la protection solaire :

1. Vous ne pouvez pas attrapper de coup de soleil si vous mettez de la crème solaire.
FAUX : la crème solaire ralentit uniquement le processus de brûlure sous le soleil, augmentant ainsi la durée que vous pouvez passer dehors sans avoir de sérieux dommages. Même un bronzage est un signe d’endommagement aux rayons UV et votre peau s’en rappelle. N’oubliez pas d’appliquer de la crème solaire avant de brûler votre peau.

2. Une seule application de crème solaire par jour est suffisante.
FAUX : la crème solaire perd son effet avec le temps. Un activité physique intense nécessite une ré-application plus fréquente car la crème solaire s’enlève avec la transpiration. Il est particulièrement important d’en remettre sur les parties exposées telles que le front, les oreilles, le nez, les lèvres et le cou ! Les gels solaires et les sprays sont privilégiés par les athlètes parce qu’ils sont plus résistants à la transpiration et absorbent mieux. Ré-appliquez de la crème solaire toutes les 2-3 heures et couvrez-vous.

3. Vous ne pouvez pas attrapper de coup de soleil à l’ombre.
FAUX : 50 % des rayons UV peuvent pénétrer un parasol et 90 % traversent de fins nuages. Attention dans l’eau, sur la neige et à la montagne car ces surfaces reflètent particulièrement les rayons du soleil.

4. Les personnes de couleur ou à la peau mâte n’ont pas besoin de crème solaire.
FAUX : le cancer de la peau ne fait pas de discrimination. Même si il vrai que le cancer de la peau est moins présent chez les personnes à la couleur de peau foncée, il est bien souvent diagnostiqué trop tard ce qui le rend bien plus dangereux. Le taux de survie de 5 ans pour les personnes de couleur est de 70%, ce qui est bien plus bas que ceux qui ont la peau blanche (92%). (5) Tout le monde devrait porter au moins un indice de protection de 30 pour protéger leur peau d’un vieillissement prématuré et du cancer de la peau.

5. Toutes les crèmes solaires sont nuisibles à l’environnement.
FAUX : certaines crèmes solaires contiennent des produits chimiques qui sont nuisibles à la vie marine. Lorsque nous nageons ou prenons une douche, la crème solaire s’enlève et disparaît dans l’eau. Ces produits chimiques incluent l’oxybenzone, le benzophénone-1, le benzophénone-8, OD-PABA, 4-méthylbenzylidène camphre, 3-benzylidène camphre, dioxyde de titane, nano-oxyde de zinc, octinoxate, octocrylène.(6) Que pouvez-vous faire ? Choisissez des crèmes solaires à base de zinc sans tous ces produits chimiques, évitez le soleil pendant les heures du midi et mettez des vêtements anti-UV pour protéger votre peau.

Une jeune femme court sous le soleil

Conclusion 

Ne sous-estimez pas les effets néfastes de l’exposition au soleil sur votre peau. Prévenez les signes avant-coureurs de vieillissement et, plus que tout, prévenez le développement du cancer de la peau en suivant les conseils ci-dessus. Informez votre entourage de l’importance de la crème solaire, peu importe la couleur de peau. Souvenez-vous : utilisez une crème solaire adaptée à la pratique sportive avec un indice de protection d’au minimum 30, protégez-vous avec des vêtements anti-UV et un couvre-chef et programmez vos activités physiques et sportives en extérieur le matin ou le soir.

À propos de Spot the Dot :
Spot the Dot est une petite ONG qui travaille avec des artistes et des athlètes du monde entier pour sensibiliser au mélanome et autres types de cancers de la peau. Spot the Dot a été fondée par une patiente atteinte de mélanome Marije Kruis, néerlandaise habitant en Autriche. Suivez Spot the Dot sur Instagram.

***

NOTEZ CET ARTICLE

Emily Lemon Avec une formation en traduction et littérature, Emily se définit comme citoyenne du monde et souhaite favoriser la communication entre les différentes cultures. Consultez tous les articles de Emily Lemon »