6 signes qui indiquent que vous devriez faire une pause

Signs you need a rest day

Vous débordez de motivation et voulez voir des résultats au plus vite ? Génial ! Mais attention tout de même de ne pas en faire trop à l’entraînement.

Les réseaux sociaux regorgent de personnes qui affirment fièrement “ s’entraîner tous les jours “ ou “ ne ne jamais faire d’écart à leur régime équilibré ”. Mais en réalité, c’est complètement irréaliste et difficile à accomplir. Chaque personne est différente et se trouve à un différent stade de son entraînement. Il est donc absolument essentiel d’être à l’écoute de votre corps avant d’essayer de repousser vos limites. Vous ne voulez certainement pas en faire trop et risquer de vous blesser ou de tomber malade n’est-ce pas ?

Une femme malade

N’oubliez pas :

Vos performances s’améliorent et vos muscles se développent lorsque vous êtes au repos.

Vous avez l’impression que vos performances stagnent ? Cela peut arriver si vous n’augmentez pas progressivement l’intensité de l’entraînement. Mais cela peut aussi se produire si vous ne vous accordez pas suffisamment de jours de repos et que vous poussez trop !

Voici 6 signes qui montrent qu’il est grand temps de lever le pied…

1. Vous vous sentez fatigué malgré 6 à 9 heures de sommeil par nuit

Vous dormez suffisamment mais vous êtes tout de même fatigué, courbaturé et sans énergie ? Alors prenez un ou deux jours de repos. Accordez une pause à vos muscles et essayez de ne plus penser à votre prochain entraînement. La vraie transformation de votre corps a lieu au repos et pendant que vous dormez. Assurez-vous donc de lui accorder tout le calme dont il a besoin pour qu’il puisse se développer de manière positive.

2. Vous voulez vous entraîner mais vous avez encore des courbatures 2 ou 3 jours après

Lorsque vous faites travailler un certain groupe de muscles de manière intensive, il se peut que les courbatures ne surviennent que 2 jours plus tard. C’est ce qu’on appelle les courbatures d’apparition retardée (DOMS en anglais : Delayed Onset Muscle Soreness). Vous en avez certainement déjà fait l’expérience lorsqu’après une certaine période d’inactivité, vous effectuez un entraînement intensif pour les jambes avec des tonnes de variations de fentes et de squats.

Si vous prévoyez d’entraîner ce même groupe de muscle deux jours plus tard mais qu’il vous fait encore souffrir, changez vos plans. Vous risquez sinon de mal exécuter les exercices et de ne pas pouvoir donner le meilleur de vous même. Accordez suffisamment de temps à vos muscles pour se régénérer avant de les confronter à de nouveaux exercices. Si les courbatures sont très douloureuses, prenez un jour de repos ou faites travailler un autre groupe de muscles. Si elles sont légères, échauffez-vous correctement et évitez de trop solliciter à nouveau les muscles en question.

Un homme qui a des courbatures

3. Vous buvez beaucoup d’eau mais vous vous sentez tout de même déshydraté

Vous avez l’impression de boire de l’eau à longueur de journée mais cette sensation de soif ne disparaît pas ? Cela peut être lié à des températures particulièrement chaudes ou parce que vous n’êtes tout de même pas assez hydraté. Mais il se peut aussi que vous vous entraînez de manière très intensive et que votre corps ait besoin de temps pour se reposer et se réhydrater. Votre corps se trouve peut être dans un état catabolique, ce qui signifie qu’il est au bout de ses forces. Un des symptômes de cet état est la déshydratation.

Important :

La sensation de soif est le dernier signal que vous envoie votre corps pour vous faire savoir qu’il a besoin d’eau. Assurez-vous donc de bien vous hydrater régulièrement, même lorsque vous n’avez pas forcément soif. Consultez cet article pour connaître la quantité de liquides dont vous avez besoin au quotidien.

4. Vous avez déjà fait 5 ou 6 entraînements cette semaine

Faites une pause ! Votre corps a suffisamment travaillé, accordez-lui une pause bien méritée pour se régénérer.

Un homme qui dort

5. Vous vous êtes senti faible et lent lors de vos 2 derniers entraînements

Nous avons tous des jours avec et des jours sans. Mais à partir du moment où vos entraînements routiniers vous semblent plus difficiles que d’habitude, cela signifie que l’heure est venue de faire une pause. Gardez cette règle de base à l’esprit : si vous ne vous sentez pas mieux après l’échauffement, vous êtes probablement trop fatigué pour l’entraînement.

6. Vous êtes de mauvaise humeur

La moindre petite contrariété vous fait sortir de vos gonds ? Vous êtes constamment stressé et n’arrivez pas à vous détendre ? Si vous vous entraînez trop, votre corps n’aura plus assez d’énergie à sa disposition et c’est votre moral qui risque d’en pâtir. Alors plutôt que d’évacuer votre mauvaise humeur sur les autres, planifiez votre entraînement différemment. Pensez à intégrer des jours de repos à votre programme et à dormir suffisamment avant votre prochain entraînement.

La solution : restez actif pendant vos jours de repos

Se promener, aller nager ou faire un peu de vélo sont de bons exemples de récupération active.

Parfois, rester assis et ne rien faire ne va faire qu’aggraver vos courbatures. Alors allez prendre l’air et restez actif pour refaire le plein d’énergie. Combinez cela avec de bonnes nuits de sommeil et vous serez à nouveau sur pied en un rien de temps !

***

NOTEZ CET ARTICLE

Runtastic Team Vous voulez perdre du poids, être plus actif au quotidien ou améliorer votre sommeil ? L'équipe de Runtastic vous donne de précieux conseils et de l'inspiration pour atteindre vos objectifs. Consultez tous les articles de Runtastic Team »

Leave a Reply