En forme malgré la sclérose en plaques : “Abandonner n’a jamais été une option !”

En 2015, ma vie a changé soudainement. J’étais une personne pleine de joie de vivre travaillant à Chicago. Mais au début de cette année là, on m’a diagnostiqué une sclérose en plaques (SEP). Je venais d’avoir 29 ans et j’étais dans la fleur de l’âge. C’est comme si le ciel me tombait sur la tête. J’étais habitée par la colère, la peur et le désespoir. Bientôt la maladie a commencé à se manifester plus clairement, affectant mon équilibre et ma mobilité. Les troubles dont je souffre sont causés par des lésions à l’intérieur de ma colonne vertébrale et par des dysfonctionnements de mon système nerveux.

Avant le diagnostic, j’étais passionnée de semi-marathon. Et puis tout à coup j’avais même du mal à marcher droit ! Ma vie jusque là très active se terminait. Alors j’ai décidé de retourner en Inde, à Bangalore ma ville natale.

“ L’activité physique a toujours été importante pour moi. Aujourd’hui plus que jamais ! “

Même s’il n’existe pas encore de traitement pour guérir la SEP et que j’ai décidé de ne prendre aucun médicament pour atténuer les symptômes, j’essaye de trouver un moyen pour rester positive et dynamique. Faire de l’exercice est assurément un défi – aussi bien pour mon corps que pour mon esprit –  mais que je relève de la manière la plus constructive possible. J’ai essayé de nombreuses applications qui proposaient des séances d’entraînement – sans poids ni haltères et sans équipement – et qui dans l’ensemble m’ont beaucoup plu. Mais c’est bien l’appli adidas Training App que je préfère.

” L’entraînement me permet de rester active, même sur le plan mental ! “

Pour moi, l’entraînement c’est un peu comme une sorte de kinésithérapie… même si les médecins me disent que l’entraînement ne peut pas la remplacer efficacement. Mais j’ai l’impression que les exercices au poids du corps m’aident et sont pour moi une vraie source d’énergie. 

D’habitude, je commence mon entraînement par une séance de cardio de 20 minutes. Ensuite, je fais des exercices de base qui m’aident à travailler mon équilibre et ma force musculaire. D’autres exercices comme les jumping jacks, les squats et les burpees augmentent mon endurance et renforcent mes capacités de coordination.

J’ai non seulement amélioré ma forme – même si au début, je devais avoir l’air assez maladroite quand je faisais de l’exercice – mais j’ai aussi réussi à renforcer les muscles de mes jambes. En répétant les exercices, j’entraîne aussi mon cerveau à retrouver la capacité d’exécuter des mouvements continus. Cela améliore ma vie quotidienne et renforce ma confiance en moi.

” Je me sens en forme et plus confiante “

Même s’il reste encore un long chemin à parcourir pour pouvoir bouger presque normalement, je suis fière de mes progrès et des améliorations que je constate. Grâce à l’application adidas Training, j’ai trouvé un outil numérique qui m’aide au quotidien avec divers exercices et des entraînements bien structurés et planifiés. Par ailleurs ma famille encourage ma passion, même si le sport n’est pas vraiment ce qu’ils préfèrent. Mais leur soutien me donne une force supplémentaire.

“Mon secret : faire du sport tous les jours, quoiqu’il arrive !”

J’adore le sentiment d’accomplissement que j’éprouve à la fin d’une séance d’entraînement. Cela me motive pour continuer ! Je trouve les séances d’entraînement stimulantes et le fait d’être capable de développer mes muscles et ma force, cela augmente ma confiance en moi. Faire de l’exercice c’est un peu comme une méditation. Je me sens bien et j’écoute de la musique pendant l’entraînement. Bien sûr, il y a des jours plus difficiles où je ne peux pas aller jusqu’au bout de mon entraînement habituel. Malheureusement, il n’y a aucun moyen de contrôler ma maladie. Il y a des bons et des mauvais jours et j’ai appris à les accepter.

Cela ne me décourage pas pour autant et je profite de la vie autant que possible ! Cet été, je suis allée au Ladakh dans l’Himalaya. Je suis redevenue “ l’aventurière ” que j’ai toujours été, quand je faisais du rafting ou de la randonnée à dos de chameau. Et il y a tant d’autres choses que je veux expérimenter. Ma liste de souhaits et de challenges est très longue : comme faire du kayak en Antarctique, du rafting sur le Nil et aussi nager avec des dauphins.

“Je suis devenue une personne heureuse ! “

L’irruption de la maladie m’a appris la persévérance et m’a rendu très calme à l’intérieur. Mais elle m’a aussi permis de découvrir le sens profond de la vie. Même si ça semble étrange : je suis devenue plus confiante et plus heureuse.

J’ai décidé de profiter au maximum de ma vie chaque fois que c’est possible. Car chaque moment compte ! C’est aussi le conseil le plus important que je veux transmettre aux autres. La vie est trop courte pour la regarder passer.

” Suivez vos rêves, rassemblez votre courage pour affronter les difficultés. Expérimentez de nouvelles choses, de nouveaux défis. Soyez forts, reconnaissants et fiers de ce que vous accomplissez ! La SEP ne m’a pas arrêtée. Croyez en vous et en vos objectifs ! ”

Vous aussi vous souhaitez partager votre histoire et motivez les autres avec une expérience personnelle ? Alors écrivez-nous !

Anjali utilise le plan d’entraînement de 12 semaines et s’entraîne jusqu’à 5 fois par semaine. Vous aussi, vous pouvez le faire ! Soyez actif et trouvez votre plan personnalisé sur l’appli adidas Training !

***

NOTEZ CET ARTICLE

adidas Runtastic Team Vous voulez perdre du poids, être plus actif au quotidien ou améliorer votre sommeil ? L'équipe de adidas Runtastic vous donne de précieux conseils et de l'inspiration pour atteindre vos objectifs. Consultez tous les articles de adidas Runtastic Team »