Vivre sans utiliser d’emballage plastique : mon défi à New-York

par Chris Thaller,
Head of Creative Projects chez Runtastic

Pourquoi est-ce si important de renoncer aux produits plastiques à usage unique ?

  • Le plastique a envahi la planète : chaque minute dans le monde, 1 million de bouteilles en plastique sont achetées. Si on ajoute tous les emballages et sacs en plastique jetés au quotidien, vous pouvez imaginer les quantités monumentales de déchets plastique que l’humanité produit chaque jour.
  • Le pire dans tout ca ? Le plastique ne disparaît pas : il va seulement se fragmenter en minuscules morceaux, appelés microplastiques. Tôt ou tard, ceux-ci terminent dans l’eau que nous buvons ou dans les océans où ils sont mangés par les poissons.
  • Le plastique finit également dans notre organisme : lorsque nous mangeons du poisson, nous ingérons sans le savoir les microplastiques que nous avons produits.

Il est grand temps d’entreprendre quelque chose pour éradiquer ce fléau qui ne cesse d’empirer et attirer l’attention sur cette triste réalité.

Une plage jonchée de déchets plastiques

C’est la raison pour laquelle j’aimerais vous parler de mon expérience sans plastique que j’ai vécue à NYC et des leçons que j’en ai tirées.

Croyez-le ou non…

depuis que j’ai renoncé à l’usage d’emballages plastiques jetables, j’ai perdu quelques kilos. Avant, j’avais souvent l’habitude de manger des chips devant la télé, mais essayez de trouver des chips qui ne sont pas emballés dans du plastique ! Mission impossible !

MON EXPÉRIENCE SANS PLASTIQUE

Tout à commencé à bord de l’avion qui m’emmenait à New York.

J’étais en route pour participer à l’événement en direct Run for the Oceans organisé avec adidas x Parley à l’occasion de la journée mondiale de l’océan. Notre objectif : sensibiliser l’attention sur le problème de la pollution plastique de nos océans.

Le repas que m’a apporté l’hôtesse de l’air ce jour là a complètement transformé mon voyage à New York.

J’ai vraiment été choqué de la quantité de déchets plastiques qu’allait laisser mon repas.

Et c’était exactement le but de mon voyage à New-York : je voulais motiver le plus de personnes possible à renoncer à tous ces emballages plastiques non-réutilisables.

C’est à ce moment que j’ai décidé que je devais commencer par moi-même et que je me suis lancé ce défi.

Durant tout mon séjour à New York, je n’allais ni acheter ni utiliser de produits emballés dans du plastique !

JOUR 1 – LE CAFÉ À EMPORTER

Nous avions ce jour là un rendez-vous important le matin et nous voulions nous acheter un café à emporter en route.

Malheureusement, j’avais oublié ma tasse à café réutilisable à la maison.

Je ne savais pas trop quoi faire. Était-ce suffisant de tout simplement renoncer au couvercle en plastique ?

Les gobelets de café à emporter sont-ils vraiment recyclables ?

Techniquement parlant oui car la plupart sont en papier. Mais afin de les rendre imperméables, les gobelets contiennent du polyéthylène.

Ma solution pour ce premier obstacle : pas de café pour moi. Je me suis ensuite à nouveau acheté un gobelet réutilisable en bambou et mon ravitaillement en café pour le reste de mon séjour a ainsi été sauvé.

JOUR 2 – DES MONTAGNES DE PLASTIQUE

Plein de bonnes volontés, je me suis mis en route pour mon petit footing du matin à Central Park et ce que j’ai vu m’a vraiment choqué :

Le sol était jonché de plastique.

Plus je regardais autour de moi et plus je me rendais compte des quantités impressionnantes de plastique qui nous entouraient. Il y en avait des montagnes dans les rues !

Bien évidemment, un camion poubelle allait bientôt venir chercher ces déchets, mais pour les emmener où ?

Des montagnes de plastique dans les rues

JOUR 3 – LE PIÈGE DE LA BOUTEILLE D’EAU

Ce jour-ci nous avions décidé de faire un peu de tourisme. Après 3 heures à parcourir Manhattan, j’avais faim et je voulais me trouver un déjeuner à emporter.

Je me suis donc mis à la recherche d’un restaurant qui ne servirait pas sa nourriture dans un emballage plastique. Au bout du 25éme restaurant (!), je n’avais vraiment plus aucun espoir. Mais heureusement, je finis par trouver un petit bistrot dans lequel les plats à emporter étaient emballés dans du papier et servis sur des assiettes en bois. Exactement ce qu’il me fallait !

J’ai alors demandé au serveur s’il pouvait me remplir ma bouteille en aluminium avec de l’eau…

Et à ma grande surprise, il m’a répondu que l’eau ne pouvait être servie que dans des gobelets en plastique.

Pour des raisons d’hygiène, le serveur ne pouvait pas remplir ma bouteille, et même lorsque je lui ai proposé de le faire moi-même, la réponse a été négative. Donc pas d’eau pour moi…

Gourde d'eau en aluminium et repas sans emballage plastique

DERNIER JOUR – RETOUR DANS L’AVION

Le dernier jour de mon séjour était arrivé et j’avais jusque là réussi à renoncer complètement au plastique. J’étais assez fier de moi mais je savais que le retour dans l’avion allait mettre plusieurs obstacles sur ma route.

Lorsque l’hôtesse de l’air me demanda si je voulais manger quelque chose, j’ai tout simplement décliné.

Heureusement, j’avais préparé un sandwich aux petits légumes emballé dans du papier et ma gourde en aluminium était bien remplie. J’avais aussi pensé à prendre deux pommes avec moi. C’est la preuve qu’il est tout à fait possible de continuer à se nourrir correctement tout en étant en déplacement.

J’ai donc terminé mon défi la main haute : au cours de mes 5 derniers jours à New-York, je n’avais acheté ni utilisé aucun emballage plastique. Mais pourquoi s’arrêter là ?   

DE RETOUR À LA MAISON – LA VIE SANS PLASTIQUE CONTINUE

Depuis que je suis revenu de New York, je fais de mon mieux pour éviter les emballages plastiques non-réutilisables :

  • au cours des 2 dernières années, je n’ai acheté aucune bouteille en plastique et je me suis encore mieux équipé de récipients réutilisables
  • Je ne vais nulle part sans ma tasse à café réutilisable, ma gourde en aluminium et mon sac à course en coton
  • J’emporte même avec moi mes propres récipients pour y mettre les repas que je vais me commander le soir dans mon restaurant préféré

Malheureusement, il y a encore beaucoup de plastique dans ma vie mais chaque petit changement me dirige dans la bonne direction. Je suis persuadé qu’ensemble, nous pouvons changer les choses.

CE QUE J’AI APPRIS DE MON EXPÉRIENCE SANS PLASTIQUE

  1. Il existe toujours des alternatives au plastique. Cela peut juste prendre un peu plus de temps.
  2. Acheter moins (de bouteilles en plastiques par exemple) permet d’économiser de l’argent.
  3. Vous allez perdre du poids car vous mangez moins (pensez au paquet de chips sur le canapé).
  4. Vous allez vous sentir bien et être fier de vous !
  5. On s’habitue très rapidement à vivre sans plastique et cela permet de développer de nouvelles habitudes de courses.

En résumé, je recommande vraiment à chacun de faire cette expérience pour se rendre compte de la dépendance que crée le plastique dans notre vie de tous les jours. Si chacun y met un peu du sien, nous pouvons accomplir de grandes choses et faire de ce monde, un monde meilleur !

Contribuez au changement et rejoignez Run For The Oceans qui débute le 8 juin pour lutter contre la pollution plastique des océans !

***

NOTEZ CET ARTICLE

adidas Runtastic Team Vous voulez perdre du poids, être plus actif au quotidien ou améliorer votre sommeil ? L'équipe de adidas Runtastic vous donne de précieux conseils et de l'inspiration pour atteindre vos objectifs. Consultez tous les articles de adidas Runtastic Team »

Leave a Reply